mercredi 14 décembre 2016

Muffins à la purée de fruits

Dans la lignée du "j'ai des fruits en fin de vie dans mon frigo, j'en fait quoi?" voici les muffins à la purée de poire... Vous allez finir par vous dire que c'est une manie chez moi de laisser les fruits pourrir dans le compotier. Mais non, c'est juste que j'ai un peu de mal à ne pas m'emporter lorsque je fais les courses, surtout lorsque je ne les fais pas que pour moi seule. Avouez que c'est relativement difficile d'évaluer les envies des autres membres de votre famille! Et c'est comme ça qu'à la maison, on se retrouve (relativement) souvent avec des fruits ultra-mûrs à écouler de toute urgence. Alors, pour les bananes c'est pas trop grave, outre le banana bread, le web rengorge de recettes faisant appel à ces dernières (pancakes, fondant...) mais c'est plus compliqué dès qu'il s'agit d'autres fruits.
Rendez-vous sur Hellocoton !

mercredi 30 novembre 2016

Jay&Joy, crèmerie végane

Une des raisons pour lesquelles je me réjouissait de rentrer à Paris c'était que j'avais vu que la Biocoop en bas de chez moi faisait partie des rares points de vente des fromages Jay&Joy. Et lorsque j'ai réalisé que leur fabrique était en réalité à deux pas de chez moi, vous pensez bien que je m'y suis précipitée! J'y suis allée (pur hasard) le jour de la réouverture de leurs locaux tout beaux tout neufs.
Photo : Jay&Joy
Jay & Joy, c'est avant tout une histoire de famille : autour de Marie, qui conçoit et fabrique les fromages et yaourts végétaux, gravitent son frère, pâtissier de formation, qui lui concocte de délicates douceurs et son mari, l'homme de l'ombre, qui s'occupe de toute la paperasse, la communication et tout et tout...
Rendez-vous sur Hellocoton !

jeudi 24 novembre 2016

Gâteau aux kiwis et à l'amande

 Les kiwis à la maison, c'est un peu comme les bananes. Les trois quart du temps, on évalue mal (voir très mal) notre consommation et on se retrouve avec des fruits extra-mûrs au fond du compotier que personne ne veut manger. Faut dire que des kiwis tout mous et tout fripés, ça donne pas vraiment envie! Alors autant pour les bananes, il y a mille et une façon de recycler les fruits trop mûrs, autant pour les kiwis, c'est une autre paire de manches! Bien sûr, il reste toujours la solution smoothie, mais si vous n'êtes pas nouveau ici, vous aurez fini par comprendre que les smoothies, c'est pas vraiment mon truc! Et puis le smoothie, ça vous en écoule 1 ou 2, c'est pas du super rendement (surtout quand vous en avez une dizaine à écouler...).
Du coup, je suis partie à la recherche d'une recette qui me permettrait de recycler mes kiwis en masse... Un peu à la manière d'un banana bread quoi! Et je suis tombée sur des recettes de gâteaux aux kiwis et aux amandes. J'en ai croisé deux ou trois, arrangé le tout à ma sauce (moins de sucre, pas de beurre,...) pour bricoler ma propre recette que voici.

Rendez-vous sur Hellocoton !

samedi 19 novembre 2016

Tourte aux pommes

Allez savoir pourquoi, le froid, la pluie, l'hiver qui approche... mais cela faisait quelques temps que j'avais envie d'une tourte aux pommes. Et pas seulement envie de la déguster, mais aussi envie d'en faire une! Je ne sais pas si vous ça vous arrive aussi, mais parfois je n'ai pas tant envie du résultat, que de cuisiner quelque chose pour le plaisir de le cuisiner... Cela peut même arriver avec des trucs que j'aime pas spécialement, voir que je sais que je déteste carrément. Par exemple, j'ai eu à un moment une folie meringue, alors que je n'en aime ni la texture, ni le goût et que personne chez moi ne les apprécie non plus. Heureusement que j'avais une amie fan de meringues, parce que sinon, je sais pas comment j'aurais fait pour écouler mes stocks! De même, j'aime beaucoup cuisiner des gâteaux avec glaçage, mais en fait, le glaçage, j'aime pas ça! Je trouve ça inévitablement trop lourd, trop sucré,...

Rendez-vous sur Hellocoton !

mardi 15 novembre 2016

Mousse chocolat-betterave (vegan)

Bon, je l'avoue, je me suis beaucoup, beaucoup inspirée de la recette de mousse aux fruits de Sandrine. Il faut dire que pour la réalisation de mon entremet mousseux, j'avais été "contrainte" d'ouvrir une boite de pois chiche, pour en récupérer l'aquafaba. Mais je n'avais pas utilisé tout celui-ci! En plus, il me restait aussi un peu de chocolat fondu du glaçage. Et puis, vous connaissez mon amour incommensurable pour la betterave... et justement j'en avais deux qui trainaient au fin fond de mon frigo! Il n'en fallait pas plus pour que naisse dans ma tête cette diabolique idée de mousse chocolat-betterave...

Rendez-vous sur Hellocoton !

mercredi 9 novembre 2016

Tarte à la choucroute (vegan)

Et bah dites donc, l'Allemagne, ça lui  monte à la tête à la petite, voilà qu'elle se met même à nous faire de la choucroute en tarte! Et bien oui, j'assume, ces mois passés en Allemagne n'ont fait que renforcer mon amour pour la choucroute! Mais attention, pas n'importe quelle choucroute. Moi je vous parle de la VRAIE choucroute, moi Madame, du chou mariné dans de la saumure et non du plat bien lourd qui en ait issu! En effet, en Allemagne on trouve de la choucroute crue à tout les coins de rue, dans le plus banal supermarché et même en vrac sur le marché! Cela ne pouvait que déchainer mon imagination débridée... Cette année, j'ai essayez la choucroute sous bien des formes : cuite "traditionnellement" avec des carottes et des saucisses végétales, mais aussi en farce ou en curry et puis aussi crue en salade et même en sushi!!


Rendez-vous sur Hellocoton !

samedi 5 novembre 2016

Muffins au chocolat fourrés à la confiture de cynorhodons

En toute logique, cette recette aurait dû paraître avant la précédente, puisqu'elle l'a chronologiquement précédée, et que l'idée de la mousse de cynorhodons ne m'est venue que parce que j''avais ce pot de gelée entamé dans mon réfrigérateur (et qu'il fallait bien s'en débarrasser, puisque je déménage dans quelques jours!!). Mais bon, comme chacun sait, la logique, c'est surfait!
Depuis que je suis arrivée en Allemagne, j'entendais souvent parler de "Hagebuttemarmelade", "Hagebuttesirup" . Un peu comme  "Holunder" (le sureau), et le "Sanddorn" (argousier) cela semblait être le dernier truc à la mode. Comme vous vous doutez bien que "Hagebutte" ne faisait pas partie de (maigre) vocabulaire que j'ai appris en cours d'allemand, j'ai donc questionné un collègue calé en botanique (et en français), qui m'a appris qu'il s'agissait du cynorhodon. Ce qui ne m'a pas beaucoup plus avancée, dans la mesure où je n'avais absolument aucune idée de ce à quoi pouvais bien ressembler du cynorhodon! Ce n'est qu'en poussant un peu les recherches sur Internet que j'ai découvert que derrière ce patronyme un peu barbare se cachait ni plus ni moins le gratte-cul de mon enfance! En effet, il faut savoir, que lorsque nous nous promenions fin août avec ma grand-mère et que nous croisions ces petites baies oranges, elle nous racontais toujours qu'il s'agissait de gratte-cul, et que l'on en tirait le poil à gratter, ce qui ne manquait pas de nous amuser (et elle avec, je le soupçonne!). C'est aussi d'elle que je tenais que l'on pouvait en faire de la confiture et j'avais toujours voulu essayé. Aussi, lorsque j'ai vu que ma propriétaire en avais dans son jardin, ni une, ni deux, je me suis lancée! Et comme je ne consomme pas vraiment de confiture, j'ai eu ensuite l'idée de m'en servir pour de petits muffins gourmands!

Rendez-vous sur Hellocoton !

dimanche 30 octobre 2016

Entremet mousseux cynorhodon-chocolat

Une fois n'est pas coutume, j'avais envie de me lancer dans une recette "qui en jette", de faire un gâteau comme on en voit dans les vitrines des boulangeries... Mais comme je veux un peu le beurre et l'argent du beurre, je voulais pas non plus que cela soit trop compliqué ou que ça  me prenne trop de temps!
Du coup, lorsque j'ai été sélectionnée pour participer au concours Rrraw, j'ai sauté sur l'occasion pour réaliser ce dessert raffiné mais somme toute assez simple à réaliser qui  se compose d'une base au sarrasin agrémentée d'éclat de fèves de cacao, d'une mousse à l'orange et au beurre de cacao le tout recouvert d'une fine couche craquante de chocolat.

Rendez-vous sur Hellocoton !

mercredi 19 octobre 2016

Chaussons à la tomate verte

Tomatenzeit ist vorbei... Pas besoin d'être bilingue pour comprendre que c'est la fin des tomates. D'ailleurs, il suffit de regarder dans son jardin (ou celui des voisins!), les rares tomates qui restent sur les plants ne se décident pas à rougir. Faut dire qu'entre les températures qui ne dépassent pas les 10°C. et le soleil qui ne daigne pas montrer le bout de son nez plus d'une heure par jour, leurs chances de mûrir sont quasi  nulles. Heureusement, ces beaux fruits ne seront pas perdus, car les tomates vertes, ça se cuisine, et pas seulement en confiture ou en beignets! Si on associe plutôt les tomates vertes à des recettes sucrées, elles sont aussi tout à fait indiquées pour les recettes salées...
L'année dernière, j'avais improvisé une recette de tarte salée qui m'avait beaucoup plut. Cette année, je récidive avec ces petits chaussons à la tomate verte délicatement fourrés aux olives. Et vous, les tomates vertes, vous en faites quoi?


Rendez-vous sur Hellocoton !

jeudi 13 octobre 2016

Curcuma latte

Lorsque les températures se mettent à descendre, réapparait immanquablement chez moi l´envie de me lover sous un plaid avec un bon livre et une tasse de lait chaud. Comme je dois être l´une des rares sur cette terre à ne pas apprécier le matcha latte, que je suis trop flemmarde pour me préparer à chaque fois un chai latte ou un véritable lait d´or, j´ai opté pour une solution instantanée. Si je dois être vraiment sincère, je n´ai fait que piquer l´idée à un café vegan, qui propose une poudre pour "Kurkuma latte". Un petit coup d´oeil à la liste des ingrédients et voilà le travail!
Outre sa jolie couleur jaune orangée, le curcuma apporte à notre petit corps fer et maganèse. C´est un puissant anti-oxydant et anti-inflammatoire et il est réputé protéger le foie et l´estomac. Et si vous avez des problèmes digestifs, le curcuma est tout indiqué. N´hésitez donc pas à déguster une tasse de ce délicieux latte pour conclure vos repas.

Rendez-vous sur Hellocoton !

jeudi 22 septembre 2016

Soupe froide d'aubergine façon caviar

S'il y a bien une chose que je partage avec ma mère, en plus de son visage ovale et ses yeux bruns, c'est bien sa passion pour les aubergines (de là à dire que c'est génétique, il n'y a qu'un pas- d'ailleurs, ma sœur aussi aime les aubergines-). Les aubergines comptent en effet parmi mes légumes préférés (tout comme les betteraves rouges, le potimarron, les épinards, le chou-rave...). Je ne m'en lasse pas, et au nombre des grands classiques figurent la ratatouille, les aubergines grillées, le gratin d'aubergine et depuis cet été, cette soupe toute simple, inspirée du caviar d'aubergines. On y retrouve le petit goût fumé de l'aubergine rôtie entière dans sa peau et l'amertume du tahin si caractéristique de cette tartinade qui nous vient de la tradition juive ashkénaze.
Pour 1 personne:
  • 1 aubergine
  • 1 belle c. à c. de tahin
  • 1/2 jus de citron
  • sel
Placer d'aubergine sous le grill du four et la faire cuire jusqu'à ce que la peau soit complètement noircie et que la chair soit tendre. Retourner environ une ou deux fois l'aubergine durant la cuisson. Selon la puissance de votre four, compter entre 20 et 30 minutes.
Sortir l'aubergine du four, la placer sur une assiette et laisser refroidir quelques minutes, jusqu'à ce qu'il soit possible de la manipuler sans se brûler.
Et une aubergine calcinée, une!
Ouvrir l'aubergine en deux et prélever la chair à l 'aide d'une cuillère, en raclant bien la peau.
Placer la chair d'aubergine dans le bol du mixer avec le jus de citron, le tahin, une pincée de sel et environ 10 cl d'eau. Mixer jusqu'à obtenir une consistance onctueuse. Ajuster l'assaisonnement et la texture.
Placer au réfrigérateur et déguster bien froid.
Cette soupe se marie très bien avec des pois chiche cuits.
Rendez-vous sur Hellocoton !

jeudi 15 septembre 2016

Brioches roulées à la cannelle / Zimtschnecken (vegan)

Tout est parti d´une Tomatenfest (fête de la tomate), d´un stand de gâteaux et d´une amie qui ne peut pas manger de produits laitiers. Dis comme ca, c´est un peu obscur, alors je vais un peu développer... Ce week-end je me suis rendue à une fête de la tomate dans le jardin partagé de l´association dans laquelle je travaille. Là il y avait un stand de gâteaux faits maison à vendre et parmi les traditionnels Käsekuchen, Streudelkuchen et autres Pflaumenkuchen se trouvait un plat de petits roulés à la cannelle (Zimtschnecken) qui faisait affreusement de l´oeil à mon amie. Laquelle amie qui a été bien marie, car elle est allergique aux produits laitiers de vache et la vendeuse était malheureusement incapable de nous garantir que l´objet de sa convoitise n´en contenait pas. Du coup, je lui ai promis que je lui en ferait des vegans pour la consoler. Une fois rentrée à la maison, j´ai donc improvisé cette recette de petites brioches roulées à la cannelle et comme on était dimanche, j´ai du me débrouiller avec ce que j´avais sous la main (d´où l´absence de lait végétal en particulier). Mais pour un coup d´essai, on peut dire que c´était un coup de maître, puisque mon amie (et les collègues avec qui nous avons gentiment partagé) les a trouvé bien bons.

Rendez-vous sur Hellocoton !

lundi 29 août 2016

Gâteau café cardamone

Comme vous l´avez déjà peut-être remarqué, en cuisine je fonctionne par phases. Il y a des périodes où je suis irrisistiblement attirée par une saveur (ou une association de saveurs), un ingrédient ou une technique que je décline (avec plus ou moins de succès) sous toutes les formes possibles et immaginables - j´ai des cotés un peu monomaniques parfois!-. En ce moment, c´est l´association du café et de la cardamone qui m´obsède, ne me demandez pas pourquoi! Cela faisait un petit bout de temps qu´une envie de gâteau à la cardamone imbibé de sirop de café me trottait dans la tête. Aprés plusieurs tentatives plus ou moins couronnées de succès (gâteau trop cuit, sirop trop sucré,...) mais tout de même dévorées avec délices par mes collègues, j´ai fini par arriver à un résultat qui me satisfait : un gâteau moelleux, pas trop sucré, bien humide et la saveur prononcée de cardamone et de café.
Rendez-vous sur Hellocoton !

mardi 23 août 2016

Tarte poires chocolat

Pour la première fois depuis quelques années, j'ai pu passer début août quinze jours de vacances dans notre maison de famille (il est bien loin le temps où j'y passais les deux mois d'été...) et je me réjouissais d'avance de pouvoir sacrifier aux traditions familiales : farniente dans le jardin, baignades dans la rivière toute proche, cueillette de prunes et de mûres pour confitures, tartes et tutti quanti. Car si j'aime innover en cuisine, je ne suis pas contre un peu de simplicité et de tradition non plus! Voici que je me faisais déjà une joie de pouvoir cuisiner (et déguster) tartes aux mirabelles, quetsches et autre mûres sauvages, d'autant que je les voyais mûrir à vu d’œil dans mon petit coin d'Allemagne. Mais las, cette année dans mon cher Jura, point de fruits sur les arbres, point de baies sur les ronces! Pour assouvir mes envies de pâtisserie fruitée, j'ai donc dû me "rabattre" sur de banales poires... D'où le chocolat de cette recette : il fallait bien cela pour me consoler!

Rendez-vous sur Hellocoton !

samedi 20 août 2016

Biscuits au champagne

Je n'avais pas prévu de partager avec vous cette recette, improvisée pour finir des restes de champagne, mais mes goûteurs attitrés (alias Mutter und Vater) m'ont tanné pour que je la publie sur mon blog. En effet, ce qui n´était qu´une petite recette bricolée pour écouler cette demi bouteille de champagne éventée, reste de la fête d´anniversaire de ma soeur (comme vous pouvez le constater, nous sommes de grands buveurs dans ma famille!!) s´est révélé assez réussie. Si on ne reconnait pas vraiment l´arôme du champagne, on sent indéniablement un petit goût de vin blanc qui n´est pas sans me rappeler les colamriennes, biscuits traditionels dans ma famille, que personne ne réussissait aussi bien que ma grande-tante (c´est pas faute d´avoir essayé pourtant). C´est donc un petit goût d´enfance, mais une texture toute particulière, alvéolée et légère en bouche. Des biscuits parfaits pour accompagner le café ou un petite salade de fruits.

Rendez-vous sur Hellocoton !

lundi 8 août 2016

Barres de céréales choco-pruneaux

Ou plutôt devrais-je dire céréales en barres, car elles ont un vrai goût de céréales contrairement aux barres de céréales industrielles qui n'ont de céréales que le nom. Ces barres sont en fait une commande expresse de ma sœur, qui partait en rando pour plusieurs jours. Comme moi, elle a été pour le moins échaudée par les barres de céréales parfum pomme ou fruits rouges, ultra sucrées et toutes collantes qui ont bercés nos séjours au ski. En réaction sûrement, ces barres sont peu sucrées et peu grasses, et bourrées de sucres complexes et de bonnes choses. Avec elles, vous ne risquez certainement pas l'hypoglycémie réactionnelle qui vous guette lorsque vous croquez dans ces barres que les industriels osent nommer de céréales. Là, elles vous apportent vraiment de l'énergie. Et si vous n'êtes pas en randonnée, je vous conseille de les tremper dans un peu de lait végétal, elles n'en sont que meilleures (et oui, j'en ai piqué une ou deux à ma sœur avant qu'elle ne parte, mais il fallait bien que je me rémunère non?).

Rendez-vous sur Hellocoton !

mardi 19 juillet 2016

Soupe crue courgette avocat basilic

Une chaleur étouffante, un emploi du temps rempli à craquer, des projets dans tous les sens... Autant de raisons pour cette petite improvisation de soupe crue, une première chez moi. L'avocat apporte l'onctuosité, le pamplemousse et le basilic la fraicheur... Pour un repas complet mais express, on peut  l'accompagner de pain intégral, ou d'un steak végétal et il restera même de la place pour un bon dessert (pourquoi pas une crème glacée???).


Rendez-vous sur Hellocoton !

dimanche 17 juillet 2016

Biscuits citron basilic

Le citron est un ingrédient de base chez moi, un de ces ingrédients que je m'efforce d'avoir toujours sous la main. C'est pourquoi je les achète le plus souvent par lot de quatre ou cinq (surtout qu'ils sont moins chers ainsi). Et d'habitude, cela ne pose pas de problème, ils attendent bien tranquillement sur le plan de travail que vienne leur tour d'être zestés, pressés,... Mais cette fois-ci, j'ai du tomber sur un lot particulièrement mauvais, car au bout de quelques jours, ce n'est pas un ni deux, mais presque trois de mes précieux citrons qui se sont couverts d'une (peu) gracieuse pourriture bleue. Ne voulant tout de même pas gâcher ces précieux citrons, je me suis mise en quête d'une recette n'utilisant que l'intérieur de ces agrumes. Après avoir (longuement) hésité entre un curd, une confiture ou un cake, je me suis finalement décidée pour ces petits biscuits tout simples.

Rendez-vous sur Hellocoton !

lundi 20 juin 2016

Gâteau fondant au chocolat et aux griottes

Ceux qui me connaissent vous le dirons, je suis loin d'être une chocolaholic. Pourtant, ces derniers temps, j'ai été prise d'une envie de gâteau au chocolat tenace (un manque de magnésium peut-être?). Mais attention, pas n'importe quel gâteau au chocolat, un gâteau au chocolat bien fondant, avec une dose de fruits rouges au milieu... Mission réussie avec ce gâteau fourré aux griottes. Comme nous ne sommes pas encore au temps es cerises, j'ai utilisé des griottes en conserve, mais en saison, je ne manquerai pas de réessayer avec des fruits frais. D'ailleurs, si elles ne venaient pas de l'autre bout du monde, j'aurais bien tenté ce gâteau avec des framboises....je suis sûre que cela doit être pas mal non plus!
Une fois n'est pas coutume, j'ai réalisé ici un glacage. Ce dernier apporte un moelleux en plus, c'est pourquoi, pour un gâteau vraiment fondant, je vous déconseille de vous en passer.


Rendez-vous sur Hellocoton !

mercredi 15 juin 2016

Salade croquante de quinoa, radis, abricots secs et curry

Si le quinoa est une (pseudo)-céréale que j'affectionne, elle ne s'invite pas souvent à ma table étant donné son prix. Un kilo de quinoa, ça coûte bien deux fois celui d'un kilo de riz (c'est peut-être d'ailleurs pour cela que l'on trouve rarement le quinoa en paquet de 1kg?)!!! Heureusement j'ai la chance à Mayence d'avoir un magasin qui vend des produits en vrac (une rareté en Allemagne), Unverpackt Mainz. Cela me permet de m'offrir de temps en temps le luxe d'une portion de quinoa. Comme je n'en achète qu'un petit peu, cela ne fait pas de trou dans le porte-monnaie! Mais du coup, je réfléchi à deux fois avant de le cuisiner. Cette salade s'inspire en fait d'une salade que j'avais acheté l'année dernière chez Monoprix, l'une des (très très) rares fois où je ne m'étais pas préparé de lunch-box. Malgré le quinoa pas tout à fait assez cuit  (faut pas trop en demander non plus), j'avais beaucoup aimé son association avec l'abricot et le curry. Du coup, j'ai (re)tenté l'expérience et bien que ma salade ne ressemble plus que de très loin à celle dont je me suis inspirée, je suis assez contente du résultat!
Cette salade est parfaite pour emporter au bureau ou lors des piques-niques pour changer du sempiternel taboulé (surtout si vous faites la version spécial fauchés).
 Pour 1 personne :
  • 60 g de quinoa
  • 2 à 3 abricots secs
  • 1/2 pomme acidulée
  • 4 gros radis roses
  • quelques amandes (facultatif)
  • 1 c. à c. d'huile d'olive
  • 1 c. à c. de jus de citron
  • 1/2 c. à c. de moutarde
  • 1/2 c. à c. de curry (à adapter selon la force de votre curry)
Faire cuire le quinoa : le placer dans une casserole avec deux fois et demi son volume d'eau. Couvrir, porter à ébullition et faire cuire entre 10 et 15 minutes, que les grains soient translucides.
Pendant ce temps, mettre les abricots secs à tremper dans un peu d'eau.
Rafraichir le quinoa.
Couper la pomme et le chou-rave en petits bâtonnets. Couper deux abricots en petits dés.
Préparer la sauce : mixer ensemble le dernier abricot, la moutarde; l'huile, le jus de citron et le curry. Ajouter éventuellement un peu d'eau de trempage des abricots pour obtenir une texture fluide.
Mélanger le quinoa avec les bâtonnets de pomme, de chou-rave et d'abricot sec. Ajouter les amandes puis verser la sauce et bien mélanger pour imprégner la salade.
Laisser reposer au moins 30 minutes. Servir frais.

Variante spécial fauchés : Remplacer le quinoa par de la semoule. Dans ce cas, réhydrater directement les dés d'abricots secs avec la semoule.

Variante estivale : Remplacer les abricots secs par des frais.

Rendez-vous sur Hellocoton !

mercredi 8 juin 2016

Traubensaftkuchen (Gâteau au jus de raisin)

Comme un Rotweinkuchen... mais sans Rotwein!
Connaissez-vous le Rotweinkuchen? Peut-être moins connu que le Käsekuchen, il appartient pourtant tout comme lui au patrimoine culinaire de l'Allemagne. Toute bonne famille allemande qui se respecte a SA recette de Rotweinkuchen, un gâteau au vin rouge et aux épices, souvent agrémenté comme ici de chocolat.
Vous vous imaginez bien que je ne pouvais pas passer à côté! Mais bon, comme je ne bois pas de vin et que je n'avais aucune envie d'en acheter une bouteille, d'en utiliser un quart et de ne plus savoir que faire du reste (et puis en bonne fille d'Arbois,  je persiste à penser qu' acheter du vin rouge en Allemagne c'est un peu une hérésie), j'ai remplacé le traditionnel vin rouge par du jus de raisin de même couleur. Ceux qui me connaissent dirons "oui mais tu ne bois pas de jus de fruit non plus!". Bien vu! mais j'ai profité d'un reste qui trainait dans le réfrigérateur du bureau et qui menaçait d'être jeté à la poubelle pour satisfaire mes envies. (Au passage, c'est aussi pourquoi ce gâteau contient de la margarine, là encore, un reste rescapé de la poubelle!).

Rendez-vous sur Hellocoton !

mercredi 1 juin 2016

Crumble de rhubarbe et betterave

J´ai beau adorer la rhubarbe, chaque année, je suis à la recherche d´idée pour la déguster autrement qu´en bête compote ou crumble nature (la tarte à la rhubarbe classique, avec de la crème, c´est pas trop mon truc). L´année dernière, je l´avais associé au vinaigre balsamique et découvert que l´on pouvait aussi la manger salée. Cette année je retourne dans le sucré et le crumble, mais en l´associant à la betterave rouge. Je ne sais pas trop comment l´idée de cette association m´est venue mais en tout cas, ces deux légumes (car la rhubarbe est un légume oui oui) vont très bien ensemble : la douceur de la betterave compense agréablement l´acidité de la rhubarbe. Et puis la couleur que cette racine donne à la compote vaut déjà son pesant d´or!

Rendez-vous sur Hellocoton !

jeudi 26 mai 2016

Crêpes de pois chiche à l'ail des ours aux asperges (sans gluten)

Alors que d'habitude je me contente de récolter l'ail des ours presque feuille à feuille dans mon jardin, il y a peu j'ai hérité d'une grande assez quantité de cette petite herbe aromatique : presque deux gros bouquets !! Alors bien sûr j'ai fait un ou deux pots de "pesto" (ail des ours, noix de cajou, jus de citron), mais il m'en restait quand même encore un peu... J'ai eu beau en parsemer tout mes plats pendant 3 jours, je n'arrivait pas à en venir à bout, et je le voyais se flétrir à vue d’œil. Du coup, j'ai employé les grands moyens et je me suis lancée dans une recette de crêpes de pois chiche parfumées à l'ail des ours et fourrées aux asperges.

Rendez-vous sur Hellocoton !

mercredi 18 mai 2016

Minis cookies spécial topping

J´ai fini par me faire avoir et tomber dans la folie du smoothie bolw. Pourtant, on peut dire que j´étais pour le moins dubitative au début. Mais voilà que moi aussi maintenant je me prépare des bols de smoothies que je décore avec amour et délicatesse. Finalement, si on y réfléchi bien, il est vrai que cette tendance avait de quoi me séduire. Qu´est-ce d´autre que le smoothie blow que des fruits et légumes mixés auxquels on ajoute quelques topping (en tout cas, c´est ma conception de ce must have)?

Rendez-vous sur Hellocoton !

jeudi 21 avril 2016

Tarte betterave, citron confit et thym/Rote Bete Torte mit Salzzitrone und Thymiam

(Deutsch Version unter)
Avec les beaux jours, reviennent les envies de légumes frais et colorés, de tomates et de courgettes... Malheureusement, pour cela il faut attendre encore un peu. Bien que cela soit la fin des courges, le temps des courgettes n'est pas encore venu.... A part les asperges, les légumes qui changent "vraiment", tomates, aubergines, courgettes ou concombres se font encore attendre. Alors on improvise avec les bons vieux légumes de garde, ceux qui nous sont fidèles toute l'année. D'où cette tarte mariant betterave, citron confit et thym, pour faire entrer doucement dans notre assiette les saveurs de l'été, sans pour autant céder à la tentation des tomates et concombres de serre qui fleurissent sur les étals....


Rendez-vous sur Hellocoton !

samedi 16 avril 2016

Smoothie facon carrot cake/ Karottenkuchen Smoothie

(Deutsch Version unter)
Comme vous avez peut-être pu le remarquer vu le peu de boisson proposées sur ce blog, je ne suis pas une grande fan des jus, smoothies et compagnie. Ma nourriture, j´avoue que je préfère la manger que la boire (et oui, la soupe, je la mange, je ne la bois c´est pour cela que je l´aime bien épaisse et veloutée). Mais allez savoir pourquoi, à force de voir défiler les recettes sur Pinterest, je me suis prise d'une soudaine envie de smoothie.
D´ailleurs, vous remarquerez, que pour avoir QUAND MÊME quelque chose à mâcher, je n´ai pas résister à parsemer mon verre de raisins secs (et si j´en avais eu, j´aurais même ajouter des cerneaux de noix concassés).

Rendez-vous sur Hellocoton !

lundi 11 avril 2016

Porridge "lait d'or"/ Goldene Milch Porridge

(Deutsch Version unter)
Si le green smoothie a été la boisson de l'année 2014-2015, la "detox water" celle de l'été 2015, le lait d'or aura été celle de l'hiver 2015-2016! Et oui, en cuisine comme en tout, il y a des modes et des tendances à suivre, particulièrement dans le domaine "healthy lifestyle". Et si l'on ne prend pas pour argent comptant ce que les gourous du web nous assurent, en nous disant que c'est LA nouvelle boisson qui va résoudre tout vos problèmes, après tout, cela fait découvrir de nouvelles choses et de nouveaux univers. Même si parfois, il faut bien se l'avouer, je trouve que le "buzz" est légèrement injustifié. Ainsi j'ai réalisé avec amusement l'été dernier, que à l'instar de Monsieur Jourdain qui fait de la prose sans le savoir, en mettant des rondelles de citron et des feuilles de menthe dans ma gourde, je faisais des "detox water" sans le savoir!

Rendez-vous sur Hellocoton !

dimanche 3 avril 2016

Petits pains à la poêle farcis à la choucroute et lancement du KKVKVK 62/ Sauerkrautbrötchen aus der Pfanne

(Deutsch Version unter)
Parmi les produits que j'ai (re)découvert depuis que je vis en Allemagne, en pôle position avec le chou-rave et le raifort se trouve la choucroute. Je ne parle pas ici de la choucroute en tant que plat garni comme on l´entend le plus souvent en France (et dont je n´ai jamais été bien fan), mais du chou lacto-fermenté qui en ai la base. Je vous épargnerai le couplet sur la lactofermentation et ses bienfaits, d´autres l´ont fait avant moi (et bien mieux), et je ne vous dirais qu'une chose : c'est bon et il y a des milliers de manières de l'apprêter, vous trouverez bien celle qui vous convient. Bien sûr, pour profiter à fond de ses bienfaits, mieux vaut la consommer crue, mais comme on ne mange (aussi) pour se faire plaisir et pas (que) pour les apports nutritionnels des aliments, la choucroute cuite, ça passe aussi!
Et c'est parce que cet aliment est chez nous si injustement méconnu et méprisé que j'ai décidé d'en faire le thème du KKVKVK 62, que j'ai été chargé d'organiser. Sous de nom cryptique, se cache un petit défi comme la blogosphère culinaire les aime. Le principe du KiKiVeuKiVienKuisiner (à lire tout haut pour comprendre), c'est que l'organisateur, c'est-à-dire le gagnant du round précédent, lance un thème. Et puis c'est qui qui veut qui vient cuisiner, tout un chacun peut proposer sa recette et à la fin, on vote (enfin VOUS votez) pour élire la plus originale, la plus alléchante, la plus époustouflante....la meilleure quoi!
Donc le thème de cette nouvelle édition est : "La choucroute revisitée". Ton défi (si tu l'acceptes) : proposer une recette avec comme ingrédient principal le chou lacto-fermentée. Il peut être cru ou cuit, apparent ou caché, mais doit être bien là. Et puis, pour faire preuve d'un peu d'originalité, non "la choucroute végétarienne", "la choucroute de la mer" ne compte pas. Comme dirais mon prof de dessin : soyez créatifs!
Pour le délai, je vous laisse un mois, jusqu'au 6 mai pour me faire part de vos recettes (et oui, le 5 mai c'est férié, donc comme ça vous aurez le temps de cuisiner). Un recap paraîtra dans la foulée, pour permettre d'élire le prochain organisateur.

Rendez-vous sur Hellocoton !

samedi 26 mars 2016

Petits lapins briochés à la framboise et chocolat/ Osterhasen mit Himbeeren und Schokolade

(Deutsch Version unter)
Dans ma famille, on m'a toujours assuré que ce sont les cloches qui rapportent les oeufs de Pâques en rentrant de Rome dans le nuit du samedi au dimanche de Pâques. J'ai d'ailleurs longtemps cru dur comme du fer à cette légende urbaine, me représentant très bien les cloches volant dans le ciel avec leurs petites ailes, sans me demander une minute comment elles faisaient pour transporter ces présents si fragiles. La naïveté enfantine, c'est quelque chose tout de même!
Mais ici en Allemagne, tout le monde le sait, si les cloches partent aussi à Rome le jeudi saint, c'est le lièvre de Pâques (Osternhase) qui se charge des oeufs et autres petits cadeaux. Si en France, les poules et cloches en chocolat fleurissent dans les rayons des magasins, en Allemagne, ce sont les lapins qui s'exposent dans les vitrines des pâtissiers. J'ai donc décidé d'allier cette tradition à celle de la brioche de Pâques, pour des petits lapins parfait à déguster pour le brunch pascal.
Rendez-vous sur Hellocoton !

mercredi 9 mars 2016

Carottes à la crème et à la moutarde/ Möhren mit Sahne und Senf

(Deutsch Version unter)
Lorsque j'étais petite, notre grand-mère maternelle nous préparais parfois des carottes "sauce poulette", et ce nom me mettais toujours en joie. Je trouvais (et je trouve toujours d'ailleurs) qu'il sonnait d'une drôle de façon, d'une façon un peu étrange, mais dans le bon sens du terme ("komisch" serait le mot allemand parfaitement approprié). Il faut dire qu'en plus, ma grand-mère avait l'habitude de nous appeler, mais soeur et moi, "mes petites poulettes"... Je n'ai jamais trop su de quoi était composée cette fameuse sauce poulette (j'ai le vague souvenir d'une histoire de jaune d’œuf qui expliquerai le nom), mais j'en garde un souvenir ému, et un goût délicatement moutardé sur les lèvres. Alors l'autre jour, lorsque ma tante (mais du coté de mon père cette fois) m'a préparé ses carottes râpées à la crème, je ne sais pas pourquoi, elles m'ont irrésistiblement fait penser à ces fameuses "carottes sauce poulette". Pourtant, tout est différent dans ces deux recettes, de la taille des carottes (en rondelles dans l'une, râpées dans l'autre) à leur cuisson (précuites à l'eau puis repassées à la poêle avec la sauce d'un côté, directement mijotées dans la crème de l'autre) en passant par les ingrédients (la crème de soja, ma grand-mère, elle connaissait certainement pas). Les méandres des souvenirs....
La recette que je vous propose aujourd'hui mêle donc les deux inspirations : le côté fondant-crémeux des carottes de ma tante allié à la saveur moutardée de celles de ma grand-mère.

Rendez-vous sur Hellocoton !

lundi 29 février 2016

Gratin de chou rave et patates douces/ Kohlrabi-Süßkartoffel Gratin

(Deutsch Version unter)
C'est en Allemangen que j'ai véritablement découvert le chou rave. Avant, je ne connaissait que de nom et cela ne m´évoquait rien de très attirant. Maintenant que je suis en Allemagne, j´en mange au minimum une fois par semaine. Il faut dire que là-bas, le Kohlrabit est omniprésent sur tous les étals. C´est un peu LE légume de base, que l´on trouve aussi bien au magasin bio que chez le turc du coin. Amatrice de tout ce qui croque et qui craque, je suis vite devenue fan de son petit gout croquant et frais. Ses larges tranches sont parfaites pour tartiner quelque Auftricht (encore une institution là-bas, ce mot, que l´on pourrait traduire par "truc à tartiner" résume tout l´art de vivre allemand. Pour mes collègue, le Mittagessen (repas de midi) peut se résumer à Brot + Aufstricht!!).
Si je l´ai testé à (presque) toutes les sauces cru, je ne m´étais pas encore aventurée à le faire cuire, un peu anxieuse quand au résultat. Mais finalement la curiosité a été la plus forte! Conclusion : une fois cuit, le chou rave perd bien entendu son craquant, mais devient incroyablement doux et fondant. Par conséquent, il se marie particulièrement bien avec la patate douce.

Rendez-vous sur Hellocoton !

samedi 20 février 2016

Gateau coco exotique/ Exotisch-Kokos-Küchen

(Deutsch Version unter)
L´une des premières choses que j´ai faite en Allemagne, c´est de feuilleter les livres de recettes allemands. Et ce d´autant plus facilement, qu´au bureau,nous possédons une petite bibliothèque de livres de cuisine vegan. Je me suis donc délicieusement plongé dans leur lecture (je lis les livres de cuisine comme des romans, oui, oui) et l´une des choses qui m´a étonnée, c´est que au nombre des erzatz des produits laitiers, en plus des classiques laits végétaux, étaient souvent cités l´eau gazeuse et le jus de fruits. Il est d´ailleurs assez symptomatique de voir que si globalement, les ingrédients de "remplacement" des produits animaux (lait et produits laitiers, oeufs,...) sont globalement les memes, il y a quelques différences qui tiennent je pense à la culture culinaire du pays. Ainsi, en matière de matière grasse, je trouve que les purées d´olágineux sont globalement moins utilisées qu´en France (alors qu´elles sont bien plus disponibles sur le marché, puisque meme les magasins non bio en proposent), au profit de la margarine. La compote de pommes et la banane écrasée sont aussi relativement peu présentes (en tout cas, moins que dans les recettes francaises ou américaines). J´ai aussi l´impression que les Allemands sont un peu moins portés que nous sur les "superfood" (spiruline, maca, baies de goji and co). En revanche, les graines de chia et le beurre de cacao, bien que restant relativement chers, sont bien plus répandus en magasin ....
Rendez-vous sur Hellocoton !

mercredi 10 février 2016

Pizza aux choux de Bruxelles et basilic/ Rosenkohlpizza mit Basilikum

(Deutsch Version unter)
Contrairement à de nombreuses personnes, je n'ai pas été traumatisée dans mon enfance par les choux de Bruxelles (par contre par les endives cuites, oui, mais c'est une autre histoire). Au contraire, c'est un légume que j'aime beaucoup et que je cuisine très volontiers. Seulement comme en France, on en trouve quand même relativement difficilement, j'avais tendance à toujours les préparer de la même façon, à l'étouffée avec carottes et oignons. Mais comme les Rosenkohl comme on les appelle, sont beaucoup plus facile à trouver ici, j'ai pu élargir mon répertoire.Avouez que Rosenkohl ("chou rose" comme la fleur) ça vend plus du rêve comme nom que chou de Bruxelles. C'est peut-être pour cela qu'ils sont plus populaires?
Alors que je prétendais ne pas faire beaucoup de pizza, j'ai été prise ces derniers temps d'une frénésie. Je ne sais pas si vous êtes comme moi, mais personnellement, en matière de cuisine (comme dans d'autres choses d'ailleurs), je fonctionne par phase. Il faut croire que j'étais dans ma phase pizza (elle commence à décliner et j'ai enclenché la phase "légumes au four"). Puisque ce n'est pas plus la saison des tomates que le mois dernier, j'ai continué sur la lancée pizza d'hiver avec un essai de pizza aux choux de Bruxelles. Pour ne pas être quand même complètement à coté de la plaque, j'ai pris soin d'y ajouter une petite touche italienne et estivale avec la crème de tofu au basilic. Et oui, les choux de Bruxelles se marient étonnamment bien avec la saveur du basilic. Je l'avais découvert en arrosant mes petits choux d'huile d'olive au basilic, et cette pizza n'a fait que renforcer mon opinion.

Rendez-vous sur Hellocoton !

mercredi 3 février 2016

Kreppel, Krapfen ou Berliner vegan

(Deutsch Version unter)
On ne peut pas vraiment dire que je sois une grande fan des beignets et autres trucs frits, mais, vivant à Mayence, je pouvais difficilement passer à coté de ce grand classique du carnaval. Car si en France, on se contente d´un vague défilé de l´école maternelle pour mardi gras, en Allemagne, le carnaval, ou Fastnacht, comme on dit ici, c´est LA grande affaire de l´hiver, et particulièrement à Mayence. C´est ici une véritable institution, et le Mainzer Fastnacht est réputé dans l´Allemagne entière. Cela fait déjà plus d´un mois que les journaux régionaux lui consacrent quotidiennement plusieurs pages et que les vitrines des boutiques affichent leur offre de déguisements de plus ou moins bon gout, il faut bien le dire! Quand vous croisez des gens dans la rue, leur première question est : "Was machst du für Fastnacht?" (que fais-tu pour le carnaval ?). Mon chef prétend meme qu´assister au défiler du Rosenmontag est inscrit dans mon contrat !!
Pour en revenir à nos Kreppel (ou Krapfeln ou Berliner, personne n´arrive à se mettre d´accord sur le nom), j´ai ici végétalisé la recette de famille de la voisine d´une de mes collègue de travail, pour une version (presque) authentique ! Afin de ne pas prendre de risque, j´ai simplement remplacé le lait par du lait de soja et la recette contenant déjà de la margarine, il m´a suffit d´en prendre une végétale. Je ne suis d´habitude pas pour l´utilisation de ce genre de produit hyperindustrialisé, je préfère utiliser de l´huile végétale ou des purées d´oléagineux, mais je ne voulais ici m´approcher au plus de la recette classique.

Rendez-vous sur Hellocoton !

mercredi 27 janvier 2016

Petits cakes tomates confites et anis (en bocal)

Je dois avouer que l'association graines d'anis-tomates confites est pour le moins le fruit du hasard... ou plutôt de ma grande étourderie, distraction, négligence, appelez ça comme vous voulez. Et oui, c'est que à force de tout mettre en bocaux, on s'y perd! Surtout lorsque comme moi, on a la mauvaise habitude de ne pas les étiqueter (je sais, c'est mal). Et il suffit d'être un peu fatigué, un moment inattention et hop, on confond graines de cumin et graines d'anis! (Rassurez-vous tout de même, je ne peux pas prendre le sel pour du sucre, car je n'achète que du sucre complet et du sel aux herbes! il faudrait que je n'ai pas les yeux en face des trois pour me tromper à ce point).
Rendez-vous sur Hellocoton !

lundi 18 janvier 2016

Lasagnes au potimarron

Contrairement à la dernière fois, le terme de lasagne n'est pas usurpé, car j'ai réussi à trouver des plaques de lasagnes fraiches. Cependant je doute qu'ici encore, les Italiens reconnaissent leur plat traditionnel. Quoique, j'ai tendance à penser que dans les familles italiennes, les lasagnes, c'est un peu comme la quiche ou le gratin chez nous, on y met tout et n'importe quoi. Y aurait-il des Italiens parmi mes lecteurs pour confirmer ma théorie?
Du coup, comme je n'avais pas envie de me lancer dans des lasagnes bolognese ou autre du même acabit qui aurait nécessité que je ressorte faire de courses (bien que j'ai une recette de lasagnes aux épinards proprement succulente), je me suis tournée vers mes fonds de frigo/placard pour composer cette petite recette. Vu le nombre de mes recettes qui en font usage, je crois que ce n'est un secret pour personne, que le potimarron, j'adore cela! Après l'avoir farci, cuisiné en soupeen pizza, et même en tartelettes sucrées, il me semblais donc presque couler de source de m'en servir pour garnir ces lasagnes d'hiver. On pourra dire que cette année, cela aura été l'année du potimarron (et ce n'est pas fini à mon avis!).
 

Rendez-vous sur Hellocoton !

samedi 9 janvier 2016

Pizza au potimarron et tofu fumé

La pizza (tout au moins la pizza faite maison) rime pour moi avec été, soleil et tutti quanti. D'ailleurs, ma pizza préférée est celle aux légumes grillés : de fines tranches d'aubergines, de courgettes et de tomates sur un fond de sauce, avec plein de câpres et de fonds d'artichauts (un jour, si vous êtes sages, je vous donnerais la recette). Mais bon, il faut se faire une raison, les aubergines, c'est bel et bien fini (et depuis un petit moment déjà). Donc assouvir mes envies de pizza sans encourager la culture sous serre, j'ai tenté une version plus hivernale dirons-nous. Je suis presque sûre qu'un  Italien sauterait au plafond en voyant ma recette car aucune trace ici de sauce tomate et/ou de mozzarella, qui font quand même l'âme de la pizza napolitaine, j'en suis consciente. Toutefois, j'ai gardé quelques ingrédients "traditionnels" : les câpres, l'huile d'olive, le basilic... et j'y ai même ajouté du vinaigre balsamique, si c'est pas italien ça! (bon, on passe sous silence la sauce soja pas franchement typique du pays de Rossini). D'ailleurs la citrouille, c'est italien aussi, si, si, c'est "La cuillère d'argent" qui le dit alors....

Rendez-vous sur Hellocoton !