jeudi 26 septembre 2013

Petits biscuits presque comme des pains d'épices

https://cuillereetsaladier.blogspot.com/2013/09/petits-biscuits-presque-comme-des-pains.html
Lorsque j'ai dubitativement fait goûter cette improvisation totale à ma mère, elle leur a trouvé un petit goût de nonette (ces petits pains d'épices fourrés à la confiture d'orange type de la région dijonnaise) "mais en moins sucré et en plus léger" ce qui, dans sa bouche était un compliment. En effet, on retrouve un peu le goût et la texture moelleuse de ces petites gâteries, même si c'est vraiment ténu quand même!
Au départ je n'avais donc pas prévu de poster cette recette, mais au vu de son succès, je me ravise... et là voilà!!

Pour une dizaine de biscuits :
  • 140 g de farine mélange pour pains d'épices*
  • 3 c. à s. de son d'avoine
  • 2 c. à s. de flocons d'avoine
  • 150 ml de purée de mangue (soit 1/2 grosse mangue)
  • 2 c. à s. de sirop d'agave
  • 2 c. à s. d'huile d'olive peu fruitée (ou autre huile assez neutre)
  • 1 c. à c. de bicarbonate 
  • 1 poignée d'amandes
  • 1 poignées de figues sèches
  • un peu de miel pour glacer
* j'utilise le mélange que je vous ai présenté ici, composé de farine de blé, farine de seigle et d'un mélange d'épices : badiane, coriandre, anis vert, gingembre, cumin et cannelle. On peut très bien remplacer par 2/3 farine de blé et 1/3 farine de seigle et 1/2 c. à c. d'épices à pain d'épices


Mélanger la farine, le son, les flocons d'avoine et le bicarbonate dans un saladier.
Mixer la mangue pour obtenir une purée fine.
Incorporer dans les ingrédients secs l'huile, le sirop d'agave et la purée de mangue.
Mélanger pour obtenir une pâte assez ferme.
Hacher les amandes et couper les figues en petits dés avant de les incorporer à la pâte à biscuits.
A l'aide d'une cuillère à café, prélever des noix de pâte, façonner des boules entre vos mains humides et les poser sur une plaque antiadhésive en les écrasant un peu pour obtenir des biscuits d'une épaisseur d'environ 0,5 cm.
Enfourner pour 15 minutes en surveillant. A la sortie du four, badigeonner d'un peu de miel éventuellement un peu chauffé au bain-marie s'il est très épais ou qu'il a des cristaux.
Laisser refroidir sur une grille.

Rendez-vous sur Hellocoton !

lundi 23 septembre 2013

Comme un wrap de légumes grillés {Battle food #11}

https://cuillereetsaladier.blogspot.com/2013/09/comme-un-wrap-de-legumes-grilles-battle.html
...parce que malgré tous mes efforts, c'est pas tout à fait comparable aux wraps du commerce. Mais au moins aussi bon!
Cette idée de wraps garnis aux légumes grillés me trottait dans la tête depuis un bout de temps. J'avais cependant du mal à trouver "l'enveloppant". Pas vraiment envie de tortillas classiques au maïs ou au blé, dont la saveur me paraissait un peu fade. L'idée d'associer les légumes grillés à la saveur particulière de la farine de pois-chiche est venue. Au départ, je voulais tenter une version tout pois chiche, mais impossible d'étaler la pâte sans qu'elle ne s'effrite alors je me suis rabattue sur un mélange à 50-50 de farine de blé et de farine de pois chiche. La texture reste assez friable, mais pour garder bien présente la saveur du pois chiche, il faut bien ça ! Du coup, ces wraps ne sont pas très très facile à manipuler (et à manger), mais avec leur garniture pleine de légumes, ils sont excellents alors on leur pardonne non?

https://cuillereetsaladier.blogspot.com/2013/09/comme-un-wrap-de-legumes-grilles-battle.html
Pour les tortillas de pois-chiche :
  • 100 g de farine de blé semi-complète
  • 100 g de farine de pois-chiche
  • 1 pincée de sel aux herbes
  • 20 à 30 cl d'eau
Pour la garniture :
  • 1 aubergine
  • 1 courgette
  • 200 g de petites tomates ou 2 à 3 tomates
  • 1 c. à s. d'huile d'olive
  • 4 petites poignées de roquette
  • 125 g de tofu aux herbes SOY
  • herbes de Provence
  • sel aux herbes

Préparer la pâte à tortillas : Dans un saladier, mélanger les deux farines et le sel. Ajouter l'eau petit à petit en pétrissant jusqu'à former une boule.
Préparer les légumes grillés : laver l'aubergine, la courgette, les couper en fines tranches dans le sens de la longueur. Laver les tomates, les essuyer. Les couper en rondelles à partir de la base. Si vous utilisez des tomates cerises, les couper en deux.
Etaler les légumes sur une plaque à four, les saupoudrer d'herbes de Provence et de sel aux herbes. Arroser d'un peu d'huile d'olive et enfourner sous le grill du four pour 10 min, en surveillant. Retourner les légumes, remettre un peu d'herbes de Provence et ré-enfourner le temps que les tranches d'aubergine et de courgette soient bien grillées. Retirer ces dernières, éteindre le four et laisser les tomates se déshydrater dans le four éteint.
Réserver les légumes.
Préparer la tartinade : Couper le tofu aux herbes en petits cubes et le mixer avec son jus pour obtenir une texture lisse (si vous aimez, vous pouvez aussi laisser quelques petits morceaux). Saler légèrement et réserver.
Cuire les tortillas : Faire chauffer une poêle anti-adhésive.
Pendant ce temps, détailler la pâte à tortillas en petites boules de la taille d'un œuf et les étaler finement sur un plan de travail fariné.
Humidifier un peu la galette obtenue avant de la placer dans la poêle et faire cuire quelques minutes de chaque coté.
Garnir les wraps : Au milieu de chaque tortilla étaler 1/4 de la tartinade de soja, recouvrir de lamelles d'aubergines et de courgettes ainsi que de tomates semi-séchées. Parsemer de roquette et rouler aussi serré que possible en essayant de ne pas casser les tortillas (elles sont assez fragiles). Couper chaque wraps en deux.
Déguster comme vous pouvez!!!


J'aurais mis le temps à participer à la battle food! Même si cela fait un moment que cela me tente, je n'avais jamais encore réussi : pas le temps, pas d'idée (il faut dire qu'au vu des réalisations précédentes, ça met un peu la pression). Mais cette fois-ci, le thème Street food me bottait vraiment et comme Choé délice avait fixé la date de rendu à la fin septembre, j'ai franchi le pas.
Et pour voir les autres réalisations  :
| A Beautiful Kitchen | A Good Cooking Day | Amstramgrammm | Basboussa | Best of D. | Bistro de Jenna | By acb 4 you | by Plou | Casseroles et Claviers | Chloé Délice | Chic,chic,choc...olat | Chocohlala | Coco Cannelle | Cookerei | Cooksmopolitan | Cook with love | Coonerie & cie | Créa Cuisine | Cuillère et saladier | Cuisine et Vanity | Dans ma petite cuisine | Dans mon nid | Délice Céleste | Delices Cookie's | Délires sucrés... et autres! | Dollyjessy | Eat me baby | Emilie & Lea's Secrets | EmySoulKitchen | Est-elle gourmande | Epices & moi | Forever starts now | Fraise Basilic | Framboises & Bergamote | Gourmet & Gourmand | Gribouillie | Happy Food | Histoires de fruit | Il était une recette | J'amène le Dessert! | Je ne suis pas au point sur la ganache | Kardemumma kitchen | L'Ornithorynque Chafouin | La cuisine d'Anna et Olivia | La cuisinerie de Nini | La Godiche | Le blog de Lolita | Le blog de pouce | Le marché éclectique | Léonie Prasline | Les gourmandises de Sandrine | Les Haricots Diaboliques | Les recettes de Véro | Madame Citron | Ma petite bulle de gourmandise... | Madeleines et plumes d'autruche | Mes ptits plats dans les grands | Mon ampersand | Muse To The Pharaoh | ndggdn | Novice en cuisine | Once Upon A Cook | Parfaim d'arômes | Placet | Pomme de Reinette | Radis Rose | Rêves en Couleurs | Royal Chill | Safran Gourmand | Samkonait | Sokeen! | Sunrise Over Sea | Toulemondencuisine | Un "flo" de bonnes choses | Very Easy Kitchen | Water & Air | Yummy Vin et Cie | Yomismo |
Rendez-vous sur Hellocoton !

dimanche 22 septembre 2013

Lebkuchen aux fruits secs {tour en cuisine hommage à Culino versions}

https://cuillereetsaladier.blogspot.com/2013/09/lebkuchen-aux-fruits-secs-tour-en.html
Au début du mois d'août, c'est avec stupeur et regret que j'ai accueilli la nouvelle : Culino versions, c'est fini. Cathy et Eric, pour des raisons qu'ils n'ont pas souhaité partager mais que l'on imagine aisément tant la charge de travail d'une telle entreprise devait être élevée. Aussi lorsque Miss Cuisine a lancé le tour hommage à Culino versions, je me suis tout de suite inscrite.
Après avoir fouillé de fond en comble les index des différents thèmes des Culino versions de ces deux années passées, c'est sur la recette de Popote et Papate, Lebkuchen aux fruits secs, réalisé pour les Culino versions de décembre 2011 ayant pour thème "Les gourmandises de Noël aux fruits secs".
D'accord, cette recette peut paraître pas vraiment de saison, mais y a-t-il vraiment une saison pour les petits gâteaux? On goûte toute l'année non?

Pour une vingtaine de Lebkuchen :
  • 100 g de farine semi-complète
  • 40 g de sucre complet (50 g de sucre brun dans la version originale)
  • 25 g de poudre d'amandes
  • 1 oeuf
  • 60 g d'un mélange de fruits secs et d'oléagineux (chez moi 1/3 noisettes, 1/3 écorces d'oranges confites, 1/3 raisins secs)
  • 1 c. à c. de 4 épices

Hacher grossièrement les fruits secs ( en fonction de ceux que vous utilisez).
Battre ensemble l'œuf et le sucre. Ajouter la farine, la poudre d'amandes, les épices puis les fruits secs hachés.
Bien mélanger pour former une boule et réserver une heure au frais.
Préchauffer le four à 180°C.
Façonner de petites boules de pate et les aplatir en galette sur une tôle à pâtisserie recouverte de papier anti-adhésif.
Enfourner pour 10 à 12 minutes.
Laisser refroidir sur une grille. 

Comme tous les biscuits secs, ces derniers se conservent très bien dans une boîte en fer.

Avec cette recette, je participe au tour en hommage à Culino Versions

Rendez-vous sur Hellocoton !

mardi 17 septembre 2013

Mi gâteau mi pain anti gaspi (levain, okara, pêches)

Ceux qui me suivent sur Facebook le savent déjà, je me suis récemment lancée dans l'aventure du levain maison (bientôt un billet à ce sujet), en m'inspirant de la célèbre méthode de Makanai et de vos gentils conseils (merci Hélène!). Malheureusement, dans les premiers temps du moins, on doit faire face à une quantité assez importante de levain "fatigué" que l'on extrait avant chaque nouveau repas du levain. Pas question de jeter, d'où l'idée de départ de ce cake.
Comme parallèlement je me suis aussi mise à faire mes laits végétaux maison, se pose de ce fait la question du "recyclage" du résidu (okara) : là non plus, pas question de le jeter (d'ailleurs, si vous avez des suggestions, je suis partante). Ajoutez à cela quelques pêches un peu trop mûres et vous aurez le cocktail gagnant qui a inspiré la recette.

 
 

Pour 1 moule à manqué de 22 cm de diamètre :
  • 500 g de fruits (pêches, pommes, poires,...)
  • 60 g *+ 2 c. à s. de sucre complet
  • 120 g de levain fatigué
  • 60 g de purée d'amandes complète
  • 60 g d'okara d'avoine
  • 2 œufs
  • 10 cl de lait (végétal ou non)
  • 200 g de farine semi-complète
  • 1 c. à c. de levure chimique
* Certains l'ont trouvé peu sucré, mais pour moi il était parfait, n'hésitez pas à adapter la quantité de sucre à votre palais





 
Préparer la pâte : Mélanger le levain, l'okara, les 60 g de sucre complet. Délayer la purée d'amande dans le lait et l'ajouter à la préparation.
Séparer les blancs des jaunes d'œufs. Réserver les blancs, incorporer les jaunes à la préparation.
Verser la farine et la levure chimique en remuant jusqu'à obtenir une pâte homogène.
Battre les blancs en neige ferme. Incorporer vivement un tiers des blancs à la préparation précédente pour la détendre puis le reste plus délicatement.
Réserver.
Préparer les fruits : Peler les fruits et les couper en quartiers.
Préchauffer le four à 180°C.
Placer le moule à manqué directement sur le feu, ajouter les 2 c. à s. de sucre complet et un tout petit peu d'eau pour former un caramel. Lorsque ce dernier commence à bouillonner très fort et à sentir, ajouter les fruits. Laisser caraméliser quelques minutes.
Retirer du feu, verser la pâte à gâteau sur les fruits et enfourner pour environ 30 minutes. Vérifier la cuisson en plantant la lame d'un couteau dans le gâteau : elle doit ressortir propre.
Laisser le gâteau refroidir un peu dans son moule avant de le retourner sur le plat de service.
Déguster complètement froid.
Rendez-vous sur Hellocoton !

jeudi 12 septembre 2013

Tartare d'algues acidulé

Depuis le début de la semaine tout a changé. Fini le ciel bleu électrique et les cumulus cotonneux et bienvenue à la grisaille. Ce genre de temps, surtout lorsque le changement est aussi brutal qu'il l'a été cette année, a tendance à me porter doucement à la déprime. Mon humeur se met au diapason du ciel et la vie parait bien grise. Alors pour réveiller un peu tout ça, rien ne vaut des nourritures bien fraiches et acidulées, pour contrebalancer la grisaille ambiante. Pari tenu avec ce petit tartare d'algues au goût bien iodé relevé par la saveur acide du citron et des câpres, pour se croire transporté sous des cieux plus cléments...

 
Pour 1 petit pot
  • 20 g de dulse
  • 1 feuille de nori séchée
  • 1 c. à s. d’algue lacto fermentée le Sojami
  • 1 citron bio
  • 3 à 4 petits cornichons
  • 1 c. à c. de câpres au vinaigre
  • 1 c. à s. d’huile d’olive

Rincer la dulse dans un bol d’eau en remuant pour faire tomber le sel et les graviers au fond. Recommencer l’opération.
Réhydrater la feuille de nori dans un bol d’eau quelques minutes (pas trop longtemps sinon elle se transforme en bouillie).
Hacher l’ensemble des algues et les mettre dans un petit saladier.
Hacher les cornichons et les câpres et les ajouter aux algues.
Prélever le zeste de la moitié du citron, puis le presser. Ajouter le zeste au tartare d’algue ainsi qu’1 c. à s. de jus.
Incorporer la c. à s. d’huile, bien mélanger pour mêler tous les ingrédients et rectifier éventuellement l’acidité en ajoutant un peu de jus de citron.
Mettre dans un petit pot en verre à couvercle hermétique et laisser les arômes se développer au frais au moins une nuit.

Servir en toasts, sur une salade de crudités ou même dans des pâtes.


Recette réalisée dans le cadre de mon partenariat avec Le Sojami
Rendez-vous sur Hellocoton !

lundi 9 septembre 2013

Clafoutis aux pêches et au sésame noir

Une pêche ça se respecte : on la choisit avec amour en caressant sa peau toute douce puis on l'épluche délicatement avant de croquer dedans. Enfin, du bout de la langue, on récupère le jus qui coule sur les doigts... Enfin ça, c'est dans l'idéal. Malheureusement il arrive parfois qu'emportée par votre élan, vous en ayez acheté une provision un peu trop importante. Et ça s'abime vite, ces petits trésors.
Dans des cas comme celui-ci, ma parade magique, c'est le clafoutis qui permet de masquer les petits défauts des fruits un peu talés et plus (trop) bons à manger. Cette fois-ci, j'ai associé à la suavité des pêches une pointe de sésame noir, dont le goût subtil complète agréablement celui des fruits à la peau douce.



Pour 4 personnes :
  • 2 à 3 pêches blanches (selon la grosseur des fruits et le rapport fruits-pâte souhaité)
  • 1 bonne c. à s. de graines de sésame noir*
  • 1 c. à s. de sucre complet
  • 1 c. à s. de miel
  • 20 cl de lait de soja
  • 3 petits œufs
  • 4 c. à s. de farine de blé semi-complète
* Pour les amateurs, on peut facilement monter jusqu'à 2 bonnes cuillères à soupe

Mixer les graines de sésame avec le sucre pour obtenir une poudre fine : procéder en plusieurs pulsions afin d'éviter de faire chauffer le mixer au risque de se retrouver avec une pâte pas facile à travailler.
Dans un saladier, mélanger la poudre de sésame avec la farine. Ajouter les œufs un par un en mélangeant bien pour ne pas faire de grumeaux. Incorporer le miel.
Verser petit à petit le lait sur la préparation, en fouettant jusqu'à obtenir une pâte bien lisse (les paresseux peuvent utiliser le mixer).
Préchauffer le four à 180°C.
Eplucher les pêches, les couper en deux puis en petits dés ou tranches épaisses.
Répartir les morceaux de pêches au fond d'un plat à four. Verser par-dessus la pâte au sésame.
 
Enfourner pour 40 à 45 min, en surveillant : la pointe d'un couteau doit ressortir sèche. Au besoin, couvrir d'un papier aluminium en cours de cuisson si le dessus brunit trop.
Laisser refroidir complètement et mettre au réfrigérateur (idéalement une nuit) avant de servir bien frais.

Rendez-vous sur Hellocoton !

jeudi 5 septembre 2013

Pain aux raisins secs et à la carotte

Même si le temps reste estival, c'est indéniable il y dans l'air comme un parfum automnal. Et oui, pour moi comme pour bien d'autres, voici venu le temps de retrouver son petit chez soi, reprendre le chemin du travail. Et je ne sais pas pour vous, mais je trouve cette période particulièrement propice aux bonnes résolutions. Un temps béni pour ne pas retomber dans ces anciennes habitudes et pourquoi pas, en prendre de nouvelles.
C'est pourquoi j'aimerais vous parler un peu de mon nouveau partenaire, Il était une noix. Cette toute jeune entreprise vous propose de faire vos courses autrement, en pouvant choisir la quantité de produit que l'on désire, pour être au plus proche de ses besoins réels et limiter ainsi tout gaspillage. De la vente en vrac...en ligne. Ajouter à cela des produits d'une qualité irréprochable (garantis sans OGM, sans pesticide et sans engrais chimique) et vous obtenez un cocktail gagnant alliant protection de l'environnement et alimentation économique. Car la suppression des emballages inutiles est non seulement un plus écologique mais aussi une solution économique avantageuse.

Pour en revenir à la recette du jour, l'association carottes-raisins secs, si elle n'a rien de bien originale fonctionne toujours très bien dans ce pain parfait pour un petit déjeuner déjà presque automnal. Le petit parfum tout doux qui s'en dégage après un passage au grille-pain réconforte de s'être levé alors que le jour ne pointe pas encore le bout de son nez. A déguster en regardant le soleil se lever, accompagné d'un peu de beurre et de cannelle...


Pour 1 pain :
  • 300 g de farine complète
  • 100 g de farine blanche
  • 150 g de carottes
  • 125 g de raisins secs Il était une noix
  • 1/2 sachet de levure sèche de boulangerie
  • 25 cl d'eau tiède
  • 1 c. à c. de sel
  • 1 c. à c. de cannelle (facultatif)
 
Dans un petit bol, délayer la levure dans un petit peu d'eau tiède (37°C).
Eplucher et râper les carottes.
Dans une grande terrine, mélanger la farine complète, la farine blanche, le sel, les carottes râpées et les raisins secs.
Ajouter la levure délayée, mélanger et pétrir à la main en ajoutant l'eau tiède petit à petit. Lorsque la pâte est bien élastique sans collet aux doigts, former une boule et couvrir la terrine d'un torchon humide.
Laisser lever 1h30 à 2h dans un endroit tiède à l'abris des courants d'air (la pâte doit doubler de volume).
Passé ce temps, pétrir la pâte 5 à 10 minutes sur un plan de travail fariné.
Graisser un moule à pain, le fariner.
Faconner un boudin de pâte et le mettre dans le moule à pain. Couvrir d'un torchon humide et laisser lever 1h.
Préchauffer le four à 210°C (th 7). Au moment d'enfourner, entailler régulièrement le dessus du pain.
Laisser cuire 40 minutes, en couvrant éventuellement vers la fin de la cuisson si le dessus du pain brunit trop.
Démouler le pain et vérifier la cuisson : il doit sonner creux lorsque vous tapotez l'envers. Au besoin, le remettre quelque temps dans le four éteint.
Laisser refroidir sur une grille.

Ce pain se déguste aussi bien sucré, tartiné d'un peu de beurre ou de purée d'amandes que salé avec le fromage.
 
Recette réalisée dans le cadre de mon partenariat avec Il était une noix
Rendez-vous sur Hellocoton !

mercredi 4 septembre 2013

Tarte aux mûres sauvages parfum rustique

L'année dernière ayant été particulièrement prolifique, mon stock de gelée de mûres me permet largement de passer l'hiver (et même plus) alors j'ai été empêchée de faire notre traditionnelle fournée de confiture. Pour autant, je n'allais pas me priver d'une petite séance de cueillette, mais on sait tous ce que c'est, une fois lancé, difficile de s'arrêter et la petite poignée à manger avec le yaourt du matin s'est transformée en petit panier (et encore, nous avons dû nous faire violence pour en rester là. C'est addictif, la cueillette de mûres).
Du coup, pour utiliser ce surplus de baies noires, nous avons improvisé une petite tarte toute simple, qui fait hommage à notre région avec l'utilisation de farine de gaudes. Cette farine de maïs grillé, spécialité de la Franche-Comté, constituait l'aliment de base des paysans pas bien riche. Un plat roboratif et économique, un peu l'équivalent de la polenta italienne. Aujourd'hui, c'est devenu plus un aliment presque de luxe par sa rareté (à ma connaissance, seuls deux moulins en produisent encore) mais tous les Francs-comtois connaissent ce petit goût si caractéristique. Ainsi, la bouillie de gaudes faisait nos délices lors des petits déjeuners d'hiver, et avec ça, on est sûr d'être calé jusqu'au déjeuner!




Pour 4 personnes :
Pour la pâte rustique :
  • 80 g de farine semi-complète
  • 1 bonne c. à s. de farine de gaudes
  • 50 g de beurre fermier
  • 2 c. à s. de sucre complet
Pour la garniture :
  • 1 c. à s. de farine de gaudes
  • 300 à 400 g de mûres sauvages
  • un peu de sucre complet

Préparer la pâte à tarte : Mélanger la farine de blé avec les gaudes et le sucre. Ajouter le beurre mou en parcelles et sabler du bout des doigts. Verser un tout petit peu d'eau en continuant de malaxer, pour former une boule de pâte (éviter de trop travailler cette dernière). Placer au réfrigérateur 1 h.
Graisser un petit moule à tarte, de préférence à fond amovible.
Préchauffer le four à 180°C (th 6).
Etaler la pâte à tarte sur le plan de travail fariné, sur une épaisseur d'environ 0,3 cm. Découper un cercle de quelques centimètres de diamètre plus large que celui du moule, le décoller du plan de travail et le poser dans le moule en appuyant bien pour faire adhérer la pâte aux parois.
Piquer à la fourchette le fond de tarte, recouvrir de papier sulfurisé puis de petits cailloux ou de haricots secs.
Enfourner pour 15 à 20 min, le fond de tarte doit être cuit et légèrement doré.
Pendant ce temps, laver soigneusement les mûres sauvages, enlever les herbes et impuretés qui se sont glissées avec. Bien les égoutter.
Saupoudrer 1 c. à s. de gaudes sur le fond de tarte. Cela permet d'absorber une partie du jus et évite de détremper la pâte.
Disposer les mûres sur le fond de tarte en couche épaisse (plus il y en a, mieux c'est). Remettre au four pour une quinzaine de minutes, le temps qui les fruits soient cuits.
A la sortie du four, saupoudrer de sucre complet et laisser refroidir sur une grille avant de démouler.

Rendez-vous sur Hellocoton !