samedi 31 août 2013

Tarte pavot-mirabelles

https://cuillereetsaladier.blogspot.com/2013/08/tarte-pavot-mirabelles.html
Il y a des années avec et des années sans... Des années où l'on croule sous les mirabelles et où il faut sans cesse chercher des idées pour accommoder les tomberaux de fruits que l'on ramasse chaque jour sous l'arbre. Et puis des années où le sol reste désespérément vide et où la récolte hebdomadaire s'élève à une poignée (petite la poignée). Cet année fait partie de la deuxième catégorie et c'est à regret que nous avons du faire une croix sur les confitures de mirabelles. Mais un été ne serait pas un vrai été sans au moins une tarte à la mirabelle, malgré leur chicheté. Pour cacher un peu la misère, se glisse sous les fruits une délicieuse farce au pavot, rescapée d'une précédente brioche roulée au pavot qui a bien régalé son monde.
L'association mirabelles-pavot, si insolite qu'elle puisse paraitre au premier abord fonctionne très bien et le petit goût d'amandes de la garniture au pavot apporter une note toute douce à cette tarte bien fruitée.

Pour 6 personnes :
Pour la pâte :
  • 150 g de farine semi-complète
  • 2 c. à s. de sucre
  • beurre mou
  • un peu d'eau
Pour la garniture :
  • 500 g de mirabelles
  • 100 g de graines de pavot
  • 12,5 cl de lait
  • 75 g de miel
  • 1 petit œuf
  • 40 g de poudre d'amandes
Préparer la pâte à tarte : Dans un saladier, mélanger la farine et le sucre. Ajouter le beurre bien mou en parcelles et travailler du bout de doigts pour obtenir une texture sableuse. Verser un peu d'eau pour amalgamer le tout en boule, en évitant de trop travailler la pâte. Saupoudrer de farine, placer dans un sac de congélation ou recouvrir de film alimentaire et placer au frais environ 1 heure, le temps que la pâte se raffermisse.
Préparer la garniture au pavot : Dans une casserole, placer le pavot et le lait. Mettre sur le feu et laisser cuire à petite ébullition 8 à 10 min, sans cesser de remuer jusqu'à ce que la préparation épaississe. Hors du feu, ajouter le reste des ingrédients et laisser refroidir.
Préparer les mirabelles : laver soigneusement les fruits, les dénoyauter et les couper en deux. Réserver.
Préchauffer le four à 180°C (th 6).
Graisser un moule à tarte, de préférence à fond amovible.
Etaler la pâte à tarte au rouleau à pâtisserie sur un plan de travail fariné sur une épaisseur d'environ 0,3 cm. Placer la pâte dans le moule graissé et couper les excédents.
Piquer le fond de tarte à la fourchette, recouvrir d'un papier sulfurisé et placer dessus des petits cailloux ou des haricots secs.
Enfourner et faire cuire 15 minutes en surveillant : la pâte doit être légèrement dorée.
Garnir la tarte : Etaler sur le fond de tarte la garniture au pavot en couche régulière. Disposer par dessus les oreillons de mirabelles sur toute la surface.
Remettre au four une quinzaine de minutes : les fruits doivent être tendres au toucher. Saupoudrer d'un peu de sucre dès la sortie du four et laisser refroidir complètement avant de démouler.

Rendez-vous sur Hellocoton !

jeudi 29 août 2013

Tarte tatin aux poires

https://cuillereetsaladier.blogspot.com/2013/08/tarte-tatin-aux-poires.html
L'été c'est la saison des fruits : abricots juteux, pêches fondantes et tutti quanti. Malheureusement cette année, avec le printemps pour le moins capricieux que nous avons eut, mes chers amis de l'été ne sont pas à la hauteur de leur réputation (ou est-ce moi qui deviendrais difficile?). On en vient donc à se rabattre sur des fruits beaucoup moins glamour comme les pommes ou les poires, qui elles ne font jamais défaut. Et en effet, cette petite tarte tatin toute simple nous a régalé.


Pour 4 personnes :
Pâte sablée :
  • 100 g de farine semi-complète
  • 50 g de beurre mou (ou de margarine végétale pour une version vegan)
  • 1 c. à s. de sucre vanillé
  • un peu d'eau

Garniture :
  • zeste d'1/2 citron bio
  • 3 à 4 poires selon grosseur
  • 2 c. à s. de gelée de pommes (ou de sirop d'agave)

Préparer la pâte à tarte : dans un saladier, mêler la farine et le sucre. Ajouter le beurre en parcelles et bien mélanger du bout des doigts pour obtenir une texture sableuse. Verser un peu d'eau, suffisamment pour pouvoir former une boule de pâte qui ne colle pas aux doigts. Saupoudrer de farine et faire raffermir au frais environ 1 heure.
Préchauffer le four à 180°C (th 6).
Préparer la garniture : Eplucher les poires, les couper en deux et retirer le cœur et la tige fibreuse. Réserver.
Râper le zeste d'1/2 citron.
Faire chauffer directement sur le feu un poêlon à manche amovible ou à défaut un moule à manqué à fond épais. Y déposer la gelée de pommes (ou le sirop d'agave) et laisser bouillir un peu, le temps qu'un caramel commence à se former.
Disposer alors harmonieusement les moitiés de poires et parsemer de zestes de citron. Poursuivre la cuisson jusqu'à ce qu'un caramel se forme autour des poires. Retirer du feu.
Monter la tarte : Sur un plan de travail fariné, étaler la pâte à tarte sur une épaisseur d'environ 0,5 cm. Découper un cercle dont le diamètre est environ de 3 cm supérieur à celui du moule.
Graisser les contours du moule.
Déposer délicatement le fond tarte sur les fruits et rentrer la pâte qui déborde à l'intérieur du moule, pour enfermer les poires. Piquer le dessus à la fourchette.
Enfourner pour 20 minutes : la pâte doit être bien dorée.
Sortir du four et laisser refroidir complètement avant de démouler en retournant sur le plat de service.
Rendez-vous sur Hellocoton !

lundi 26 août 2013

Croquettes de riz, truite et persil plat fourrées au chèvre

https://cuillereetsaladier.blogspot.com/2013/08/croquettes-de-riz-truite-et-persil-plat.html
ou comment recycler les restes de la semaine...
Dimanche soir, 19h30. Qu'est-ce qu'on a sous la main pour le diner de ce soir? hum voyons, un petit bol de riz cuit, un reste de filet de truite et là, dans le fond, un petit bout de chèvre qui se morfond depuis quelques temps.... Alors, on fait quoi? une salade? j'avoue que la salade de riz, personne ici n'est vraiment fan...Et soudain, on pense à ces croquettes de riz frites que faisait notre grand-mère. Oui mais la friture, là, ça me tente pas trop (c'est long, ça sent mauvais,...), envie de quelque chose de plus frais, plus léger. Quelques petits boudouillis plus tard (et un petit tour sur le web pour l'inspiration), de petites croquettes au coeur fondant attendent d'être dégustées.


Pour 16 petites croquettes :
  • 200 g de riz cuit 
  • 100 g de truite saumonée cuite (ou saumon)*
  • 1 yaourt nature
  • 1 pincée de sel
  • 1 citron
  • 1/2 bouquet de coriandre
  • un peu de chèvre
* ou de thon, ou de poisson fumé, ou même de petits cubes de tofu pour une version végétarienne

Rincer le persil plat, l'essuyer. Prélever quatre branches et réserver le reste pour la sauce.
Préparer les croquettes : Mixer ensemble la moitié du riz avec les feuilles des quatre branches de persil et 1 c. à s. de yaourt.
Couper la truite en petits morceaux et le chèvre en petits cubes.
Dans un saladier, incorporer à la préparation riz-yaourt-persil le reste de riz et les morceaux de truite. Bien mélanger pour obtenir une pâte ferme et collante. Saler si le riz ne l'était pas.
Pour former les croquettes : prélever 1 bonne c. à c. du mélange précédent et l'aplatir en formant un petit creux au milieu. Y placer un ou deux dés de chèvre et refermer. Rouler un peu pour bien souder puis écraser pour obtenir une croquette d'1 cm d'épaisseur environ.
Préparer la sauce : Râper le zeste du citron et le presser. Ciseler le reste de persil plat. Mélanger la fin du pot de yaourt avec un peu de jus de citron, une pincée de sel, le zeste de citron et le persil. Ajuster l'acidité en rajoutant éventuellement un peu de jus de citron.
Faire cuire les croquettes : Dans une poêle, faire chauffer 1 c. à s. d'huile d'olive. Lorsqu'elle est bien chaude, y placer les  croquettes et les faire frire 3 minutes de chaque coté, jusqu'à ce qu'elles soient bien dorées.
Servir bien chaud avec la sauce à part.

Note 1 : On peut préparer la pâte à l'avance, la conserver au frais et faire cuire les croquettes au dernier moment.
Croquettes crues...
...en cuisson
... cuites!!
Note 2 : Très bon aussi froid ou tiède (au cas où il y aurait des restes de restes)


Rendez-vous sur Hellocoton !

vendredi 16 août 2013

Petits muffins au son et au yaourt

https://cuillereetsaladier.blogspot.com/2013/01/petits-muffins-au-son-et-au-yaourt.html
Je déteste les yaourts à la cerise, qui ont un goût de chimique absolument insupportable de mon point de vue. Mais vous avez remarqué, dans le paquet, il y en toujours au moins deux ou trois (ils pourraient pas les remplacer par des yaourts aux pruneaux non???). Bref, tout ça pour dire que je suis toujours à la recherche de moyens pour écouler ces fameux yaourts à la cerise (car comme par hasard, PERSONNE ne les aime). Cette recette est parfaite pour cela, et permet en plus de fournir un petit déjeuner tout prêt, léger et nourrissant à la fois.
Trois ingrédients (aller, quatre), un petit coup de cuillère en bois, 15 min au four et hop, c'est près...et vous avez résolu le problème des détestables yaourts à la cerise (enfin, pour cette semaine).


Pour 4 muffins (et 1 yaourt):
  • 6 cuillères à soupe de son d'avoine
  • 1 yaourt aux fruits
  • 1 œuf
  • 1 c.à s. de fécule de maïs (facultatif)
  • 1/2 c. à c. de levure chimique
Préchauffer le four 200°C (th 7).
Mesurer le son d'avoine dans un saladier. Ajouter le yaourt aux fruits, l’œuf, la fécule et la levure chimique. Bien mélanger et répartir dans des moules à muffins.
Enfourner pour 10 -12 min.

On peut bien sûr réaliser la recette avec un yaourt nature, mais dans ce cas, ne pas oublier de sucrer (sirop d'agave, miel mais aussi confiture).
Rendez-vous sur Hellocoton !

lundi 12 août 2013

Makis végéta*iens

https://cuillereetsaladier.blogspot.com/2013/08/makis-vegetaiens.htmlUne nouvelle recette de maki, cette fois-ci un peu plus "traditionnelle". Ce que j'adore avec ce genre de mets, c'est justement la diversité qu'ils offrent en bouche, mais aussi en cuisine. C'est le genre de recette customisable à l'infini, qui s'adapte au contenu du réfrigérateur. Je ne partage pas toutes mes expérimentations, mais celle-ci étant particulièrement réussie, je tenais à vous en faire part.

Pour 2 rouleaux :
  • 100 g de riz japonais à sushi
  • 1 c. à s. de vinaigre de riz
  • 1 c. à c. de sucre
  • 1 pincée de sel
  • 1 betterave rouge crue
  • 1 petit concombre
  • quelques feuilles de salade
  • 2-3 feuilles d'algues nori

Préparer le riz pour sushi selon la méthode décrite ici.
Laver le concombre, le couper en deux dans le sens de la largeur puis encore en deux. Enlever les graines à l'aide d'un couteau et recouper chaque "quartier" en 2 ou 3 pour obtenir de fins bâtonnets.
Éplucher la betterave rouge, la couper en rondelles d'environ 0,7 cm. Recouper les rondelles en bâtonnets.
Placer une feuille de nori à l'extrémité d'une natte en bambou (ou à défaut, une feuille de silicone ou de papier anti-adhésif). La couper pour obtenir un rectangle d'une dizaine de centimètres de largeur.
Étaler une couche de riz sur le rectangle d'algue, en laissant quelques centimètres de libre à l'extrémité.
Répartir quelques bâtonnets de concombre puis de betterave rouge. Recouvrir d'un peu de salade.
A l'aide de la natte (ou de la feuille), rouler pour former un rouleau en appuyant bien. Faire rouler un peu de le rouleau  ainsi formé pour bien tasser le riz avant de découper en tronçons d'1,5 cm.
Recommencer ainsi jusqu'à épuisement des ingrédients.
Servir avec de la sauce soja sucrée ou salée selon vos goûts.

PS: sur la photo (d'une qualité assez médiocre, je m'en excuse), vous pouvez voir aussi mes makis tous blancs, recette ici
Rendez-vous sur Hellocoton !

mardi 6 août 2013

Petit déjeuner au sarrasin, mangue et fruits rouges

https://cuillereetsaladier.blogspot.com/2013/08/petit-dejeuner-au-sarrasin-mangue-et.html
Au petit déjeuner je ne suis d'habitude pas trop branchée porridge, la texture molle ne me plaisant pas trop trop. Mais il y a quelques temps, grâce à ce petit concours de Laurence, j'avais découvert le plaisir d'une petite crème de céréales le matin. Mais à chaque saison ses envies et en ce moment, au sortir du lit, c'est à plus de fraicheur que de réconfort que j'aspire. D'où cette verrine riche en couleur pour profiter dès le matin des fruits de saison et se donner la pêche.


Pour 1 personne :
  • 2 c. à s. de kasha (à ajuster suivant l'appétit)
  • 1 c. à c. de graines de chia moulues
  • produit sucrant au choix (sirop d'agave, miel, sucre de coco,...)
  • 1/2 mangue bien mûre
  • fruits rouges mélangés (myrtilles, fraises, framboises, cerises, mûres, groseilles,...)
  • 5 à 10 cl de lait végétal

La veille au soir, mettre la kasha à tremper dans un bol d'eau.
Le lendemain matin : Egoutter la kasha. Mélanger les graines de chia moulues avec un peu de lait végétal et laisser reposer quelques minutes le temps que le tout "prenne".
Pendant ce temps, tailler quelques lamelles de mangue, mixer le reste (si la mangue est vraiment très mûre et que vous aimez les textures moins lisses, l'écraser à la fourchette.
Mélanger les grains de kasha avec la crème de chia, bien mélanger pour obtenir une sorte de porridge. Incorporer le produit sucrant suivant votre goût et ajouter éventuellement un peu de lait en fonction de la consistance plus ou moins liquide souhaitée.
Dans un verre assez haut, alterner lamelles de mangue, porridge de sarrasin et purée de mangue. Répartir les fruits rouges sur le dessus et déguster en plongeant la cuillère pour profiter de toutes les couches.
Rendez-vous sur Hellocoton !

dimanche 4 août 2013

Trio de brochettes apéritives

https://cuillereetsaladier.blogspot.com/2013/08/trio-de-brochettes-aperitives.html
Si des apéros, on en fait toute l'année, l'été est la période privilégiée : entre les vacances, les départs et les arrivées, on ne perd pas une occasion de faire la fête. Pour se régaler sainement et garder de la place pour la suite, j'aime servir de petites brochettes toutes fraiches qui font la part belle aux fruits et aux légumes de saison. Je vous livre ici mes trois favoris du moment...
Et vous, vous servez quoi à l'apéritif?

Brochettes fraises-chèvre mentholées


Pour une vingtaine de brochettes :
  • 250 g de fraises parfumées
  • 1 à 2 crottins de chèvre selon leur taille
  • 1/2 bouquet de menthe
Passer rapidement les fraises sous l'eau et les égoutter. Laver les brins de menthe et les faire sécher sur du papier absorbant ou un torchon épais.
Couper les crottins de chèvre en petits dés.
Couper les fraises en deux, en quatre voir en huit selon leur taille.
Sur chaque pic, enfiler un morceau de fraise, un dés de chèvre et une feuille de menthe repliée (éventuellement coupée en deux si elle est vraiment grande).

Brochettes pastèque-feta-basilic


Pour une vingtaine de brochettes :
  • 1 beau morceaux de pastèque
  • 100 g de feta
  • 1/2 bouquet de basilic
A l'aide d'une cuillère parisienne détailler la pastèque en petits dés et les réserver dans une passoire fine. (A défaut de cuillère parisienne, tailler la pastèque en petits cubes).
Découper la feta en dés.
Laver le basilic, le sécher sur un torchon épais ou du papier absorbant. Entourer chaque dés de feta d'une feuille de basilic.
Sur un pic en bois, alterner boule de pastèque, dés de feta au basilic et dés de pastèque jusqu'à épuisement des ingrédients.

Brochettes melon-crevettes acidulées



Pour une vingtaine de brochettes :
  • 1 beau melon 
  • une dizaine de belles crevettes roses (ou une vingtaine de petites)
  • gingembre mariné (gari)*
Couper le melon en deux, ôter les graines et détailler la chair en petites boules à l'aide d'une cuillère parisienne. (A défaut, faire de petits dés). Réserver dans une passoire fine.
Éplucher les crevettes roses, les couper en deux si elles sont grosses.
Entourer chaque morceau de crevette d'un peu de gingembre mariné (plus ou moins selon vos goûts, mais attention, c'est assez fort!).
Enfourcher sur chaque pic une boule de melon et un morceau de crevette au gingembre.

Astuce présentation : Servez-vous des écorces de melon bien vidées et égouttées comme coupe pour présenter les brochettes

* Pour tout savoir sur le gari (y compris comment le préparer maison), je vous invite à aller voir cet article.

Rendez-vous sur Hellocoton !

vendredi 2 août 2013

Petits pains rapides à la farine de pois chiche

https://cuillereetsaladier.blogspot.com/2013/08/petits-pains-rapides-la-farine-de-pois.html
Ma première expérience avec la farine de pois chiche (ici) m'avait bien enthousiasmé et j'ai décidé de remettre ça avec ces petits pains presque entièrement à la farine de pois chiche. J'ai un peu hésité à faire du total pois chiche, l'avantage étant que dans ce cas, ces petits pains auraient été sans gluten. Cependant, au dernier moment j'ai eu peur d'un goût un peu trop prononcé et d'une texture trop compacte. J'ai donc opté pour ce compromis en gardant la dominante pois chiche mais en l'adjoignant une autre farine (riz ou blé) pour calmer un peu le jeu.


Pour 12 petits pains :
  • 250 g de farine de pois chiche
  • 150 g de farine semi-complète (blé ou riz pour une version sans gluten)
  • 2 yaourts au lait entier à la vanille
  • 1 c. à c. de sel fin
  • 5 c. à c. de levure chimique
  • 1 bonne c. à c. de vinaigre neutre (vin blanc, riz, cidre)
  • eau ou petit lait (environ 15 cl)
Dans un saladier, mélanger les farines avec le sel et la levure.
Battre les yaourts avec le vinaigre.
Incorporer les yaourts battus dans le mélange sec, mélanger et ajouter assez d'eau ou de petit lait pour obtenir une boule de pâte assez humide. La farine de pois chiche absorbe pas mal le liquide, ne pas hésiter à rajouter un peu d'eau dans la pâte même si elle se tient déjà.
Pétrir la pâte quelques minutes puis former un boudin. Découper ce dernier en 12 parts égales et façonner des petites boules.
Déposer les boules de pâte sur une plaque à pâtisserie recouverte d'une feuille antiadhésive et les écraser légèrement.
Couvrir d'un linge un peu humide et laisser reposer 15 minutes*, le temps de faire préchauffer le four à 250°C (th 7).
Juste avant d'enfourner, strier le dessus des petits pains qui ont légèrement gonflé à la pointe du couteau et badigeonner d'eau ou de petit lait.
Faire cuire 20 minutes et laisser refroidir sur une grille.


* Ce temps de "repos" permet au vinaigre de réagir avec le bicarbonate contenu dans la levure et de dégager du gaz carbonique pour donner des pains pas trop compacts. En effet, la farine de pois-chiche ne contenant pas de gluten, elle ne lève pas bien. Si on est vraiment très pressé, on peut zapper cette étape et enfourner les pains directement après leur façonnage, mais ils seront un peu moins aérés.
Rendez-vous sur Hellocoton !