mercredi 30 novembre 2016

Jay&Joy, crèmerie végane

Une des raisons pour lesquelles je me réjouissait de rentrer à Paris c'était que j'avais vu que la Biocoop en bas de chez moi faisait partie des rares points de vente des fromages Jay&Joy. Et lorsque j'ai réalisé que leur fabrique était en réalité à deux pas de chez moi, vous pensez bien que je m'y suis précipitée! J'y suis allée (pur hasard) le jour de la réouverture de leurs locaux tout beaux tout neufs.
Photo : Jay&Joy
Jay & Joy, c'est avant tout une histoire de famille : autour de Marie, qui conçoit et fabrique les fromages et yaourts végétaux, gravitent son frère, pâtissier de formation, qui lui concocte de délicates douceurs et son mari, l'homme de l'ombre, qui s'occupe de toute la paperasse, la communication et tout et tout...

L'espace

La boutique est très agréable, et le personnel tout autant! Aussi bien Marie qu'Amélie, qui travaille à la vente, sont très disponibles pour discuter avec vous, vous donner des conseils, vous renseigner sur les produits et surtout, vous faire goûter à (presque) tout !
En plus de ses propres produits, on peut trouver dans la  boutique Jay&Joy du pain Le Petit Minotier, des confitures sans sucres ajoutés, quelques produits Sol Semilla, du jus de pomme artisanal...

Les produits

La gamme pour l'instant relativement réduite mais à vocation à s'agrandir. On pourra à terme acheter à la boutique des laits de riz et d'amandes, éventuellement aromatisés. Il paraît même que Marie travaille sur un projet de camembert végétal!! Et pour Noël, s'ajoutera à la collection un Joy Gras! J'ai pu gouter aux prototypes, c'est bluffant! (même si je ne suis pas très bon juge, car le foie gras, ça n'a jamais été trop mon truc).
Photo : Jay&Joy
 Ce qui m´a particulièrement séduite, c´est la composition des fromages de Marie : des cajoux ou du lait d´amandes, de l´huile de coco, du sel et des aromates, point barre. On est loin de la liste d´ingrédients longue comme le bras de la plupart des fromages végétaux que l´on peut trouver dans les magasins véganes !

Petit aperçu de la gamme : Jeta frais, Prairie, Volcan, Cendré et dans le fond Jay nature
J'ai eu l'occasion de déguster presque toute la gamme, qui se compose d'une série de fromage au lait d'amande (Jeta, ), une série de fromages aux noix de cajou (Joy Prairie, Joy Volcan,...) et de yaourts végétaux à base de riz fermenté. A ces produits s'ajoutent parfois des petites douceurs : lors d'un deuxième passage, j'ai pu goûter de délicieux cheesecakes. Comme toute la production est artisanale, l'étendue de la gamme varie.

Commençons par les fromages
Même si ces derniers sont très très bons, ne vous attendez tout de même pas à des fromages très puissants. Rien à voir avec un brie ou un muster! On se rapproche plutôt du chèvre, aussi bien coté goût que texture.

Joy Prairie : Un fromage frais type Boursin. Pour mon plus grand plaisir, on en ai quand même assez loin, car s'il contient bien de l'ail, le goût de ce dernier ne prédomine pas. On sens beaucoup les herbes et la pointe d'acidité du citron


Joy cendré : A l'aspect, c'est bluffant : on a vraiment l'impression d'un chèvre cendré. Au goût, on s'y rapproche aussi!Un goût assez léger mais tout de même plus typé que pour la Jeta. Il fond et gratine apparemment comme un fromage animal, ce que je ne peux personnellement pas confirmer car je ne l'ai goûté qu'en tartine....

Jack Pimenté :  Un fromage légèrement pimenté (d'où la couleur un peu orangée). Je dois avouer que ce n'est pas mon préféré, car je le trouve trop pimenté, mais chacun ses goûts! Comme il font parfaitement, Marie le conseille comme fromage à raclette.

Jeta : Ressemble à s'y tromper à un fromage frais style Carré frais, aussi bien niveau goût que texture. Il a ce petit coté frais et salé si agréable. Pour l'avoir testé, il est aussi parfait pour la cuisine, car il font parfaitement et gratine même légèrement.

Jeta Herbes : Petits cubes de Jeta marinés à l'huile et aux herbes, parfait pour remplacer les apéricubes ou les dés de gruyère à l'apéro!

Les yaourts de riz :
Jay nature : Pour moi, cette spécialité s'apparente plus à une crème dessert qu'à un yaourt. En effet, en raison de la base au lait de riz, le goût est très très doux, un peu sucré et on ne retrouve pas le petit coté acide du yaourt. Il n'empêche que c'est délicieux. Aussi bien à déguster tel quel, qu'avec des fruits ou un peu de granola pour un dessert tout en légèreté et gourmandise.
La version au coco (Jay coco) est aussi très bonne. Contrairement à d'autres yaourt au coco que j'ai pu goûté, ici ce n'est pas l'ajout de lait de coco qui donne le goût, mais de la noix de coco râpée. On retrouve donc en bouche de petits morceaux de coco, ce que je trouve bien agréable.

Crèmerie Jay&Joy, 5 rue Paul Bert 75011 Paris
Ouverture : mardi-samedi 12h00 à 19h30

Pour ceux qui n'auraient pas la chance d'habiter aussi près de la manufacture, les produits Jay&Joy sont aussi disponibles aux adresses suivantes :
- Un Monde Vegan, 64 rue Notre dame de Nazareth 75003
- La Grande Epicerie de Paris, 38 rue de Sèvres 75007
- Biocoop Welcome Bio, 11 rue Boulle 75011 Paris
- Biocoop DADA, 29 rue de Paradis 75010 Paris
- Biocoop La Republique, 19 Avenue de la République, 75011
- Biocoop Aligre, 24 Rue Beccaria, 75012 Paris, France
- Biocoop La Ruche d'Alésia, 43 Rue Bezout, 75014 Paris
- Biocoop La Belle Verte, 4 Place du Général Beuret, 75015
- Biocoop Boucicaut, 134 Rue de Lourmel, 75015 Paris
- Vegan Folie's, 53, rue Mouffetard, 75005 Paris


Site internet : http://www.jay-joy.com/
Page Facebook https://www.facebook.com/JayJoy-415399341949398/
Rendez-vous sur Hellocoton !

jeudi 24 novembre 2016

Gâteau aux kiwis et à l'amande

 Les kiwis à la maison, c'est un peu comme les bananes. Les trois quart du temps, on évalue mal (voir très mal) notre consommation et on se retrouve avec des fruits extra-mûrs au fond du compotier que personne ne veut manger. Faut dire que des kiwis tout mous et tout fripés, ça donne pas vraiment envie! Alors autant pour les bananes, il y a mille et une façon de recycler les fruits trop mûrs, autant pour les kiwis, c'est une autre paire de manches! Bien sûr, il reste toujours la solution smoothie, mais si vous n'êtes pas nouveau ici, vous aurez fini par comprendre que les smoothies, c'est pas vraiment mon truc! Et puis le smoothie, ça vous en écoule 1 ou 2, c'est pas du super rendement (surtout quand vous en avez une dizaine à écouler...).
Du coup, je suis partie à la recherche d'une recette qui me permettrait de recycler mes kiwis en masse... Un peu à la manière d'un banana bread quoi! Et je suis tombée sur des recettes de gâteaux aux kiwis et aux amandes. J'en ai croisé deux ou trois, arrangé le tout à ma sauce (moins de sucre, pas de beurre,...) pour bricoler ma propre recette que voici.

Rendez-vous sur Hellocoton !

samedi 19 novembre 2016

Tourte aux pommes

Allez savoir pourquoi, le froid, la pluie, l'hiver qui approche... mais cela faisait quelques temps que j'avais envie d'une tourte aux pommes. Et pas seulement envie de la déguster, mais aussi envie d'en faire une! Je ne sais pas si vous ça vous arrive aussi, mais parfois je n'ai pas tant envie du résultat, que de cuisiner quelque chose pour le plaisir de le cuisiner... Cela peut même arriver avec des trucs que j'aime pas spécialement, voir que je sais que je déteste carrément. Par exemple, j'ai eu à un moment une folie meringue, alors que je n'en aime ni la texture, ni le goût et que personne chez moi ne les apprécie non plus. Heureusement que j'avais une amie fan de meringues, parce que sinon, je sais pas comment j'aurais fait pour écouler mes stocks! De même, j'aime beaucoup cuisiner des gâteaux avec glaçage, mais en fait, le glaçage, j'aime pas ça! Je trouve ça inévitablement trop lourd, trop sucré,...

Rendez-vous sur Hellocoton !

mardi 15 novembre 2016

Mousse chocolat-betterave (vegan)

Bon, je l'avoue, je me suis beaucoup, beaucoup inspirée de la recette de mousse aux fruits de Sandrine. Il faut dire que pour la réalisation de mon entremet mousseux, j'avais été "contrainte" d'ouvrir une boite de pois chiche, pour en récupérer l'aquafaba. Mais je n'avais pas utilisé tout celui-ci! En plus, il me restait aussi un peu de chocolat fondu du glaçage. Et puis, vous connaissez mon amour incommensurable pour la betterave... et justement j'en avais deux qui trainaient au fin fond de mon frigo! Il n'en fallait pas plus pour que naisse dans ma tête cette diabolique idée de mousse chocolat-betterave...

Rendez-vous sur Hellocoton !

mercredi 9 novembre 2016

Tarte à la choucroute (vegan)

Et bah dites donc, l'Allemagne, ça lui  monte à la tête à la petite, voilà qu'elle se met même à nous faire de la choucroute en tarte! Et bien oui, j'assume, ces mois passés en Allemagne n'ont fait que renforcer mon amour pour la choucroute! Mais attention, pas n'importe quelle choucroute. Moi je vous parle de la VRAIE choucroute, moi Madame, du chou mariné dans de la saumure et non du plat bien lourd qui en ait issu! En effet, en Allemagne on trouve de la choucroute crue à tout les coins de rue, dans le plus banal supermarché et même en vrac sur le marché! Cela ne pouvait que déchainer mon imagination débridée... Cette année, j'ai essayez la choucroute sous bien des formes : cuite "traditionnellement" avec des carottes et des saucisses végétales, mais aussi en farce ou en curry et puis aussi crue en salade et même en sushi!!


Rendez-vous sur Hellocoton !

samedi 5 novembre 2016

Muffins au chocolat fourrés à la confiture de cynorhodons

En toute logique, cette recette aurait dû paraître avant la précédente, puisqu'elle l'a chronologiquement précédée, et que l'idée de la mousse de cynorhodons ne m'est venue que parce que j''avais ce pot de gelée entamé dans mon réfrigérateur (et qu'il fallait bien s'en débarrasser, puisque je déménage dans quelques jours!!). Mais bon, comme chacun sait, la logique, c'est surfait!
Depuis que je suis arrivée en Allemagne, j'entendais souvent parler de "Hagebuttemarmelade", "Hagebuttesirup" . Un peu comme  "Holunder" (le sureau), et le "Sanddorn" (argousier) cela semblait être le dernier truc à la mode. Comme vous vous doutez bien que "Hagebutte" ne faisait pas partie de (maigre) vocabulaire que j'ai appris en cours d'allemand, j'ai donc questionné un collègue calé en botanique (et en français), qui m'a appris qu'il s'agissait du cynorhodon. Ce qui ne m'a pas beaucoup plus avancée, dans la mesure où je n'avais absolument aucune idée de ce à quoi pouvais bien ressembler du cynorhodon! Ce n'est qu'en poussant un peu les recherches sur Internet que j'ai découvert que derrière ce patronyme un peu barbare se cachait ni plus ni moins le gratte-cul de mon enfance! En effet, il faut savoir, que lorsque nous nous promenions fin août avec ma grand-mère et que nous croisions ces petites baies oranges, elle nous racontais toujours qu'il s'agissait de gratte-cul, et que l'on en tirait le poil à gratter, ce qui ne manquait pas de nous amuser (et elle avec, je le soupçonne!). C'est aussi d'elle que je tenais que l'on pouvait en faire de la confiture et j'avais toujours voulu essayé. Aussi, lorsque j'ai vu que ma propriétaire en avais dans son jardin, ni une, ni deux, je me suis lancée! Et comme je ne consomme pas vraiment de confiture, j'ai eu ensuite l'idée de m'en servir pour de petits muffins gourmands!

Rendez-vous sur Hellocoton !

dimanche 30 octobre 2016

Entremet mousseux cynorhodon-chocolat

Une fois n'est pas coutume, j'avais envie de me lancer dans une recette "qui en jette", de faire un gâteau comme on en voit dans les vitrines des boulangeries... Mais comme je veux un peu le beurre et l'argent du beurre, je voulais pas non plus que cela soit trop compliqué ou que ça  me prenne trop de temps!
Du coup, lorsque j'ai été sélectionnée pour participer au concours Rrraw, j'ai sauté sur l'occasion pour réaliser ce dessert raffiné mais somme toute assez simple à réaliser qui  se compose d'une base au sarrasin agrémentée d'éclat de fèves de cacao, d'une mousse à l'orange et au beurre de cacao le tout recouvert d'une fine couche craquante de chocolat.

Rendez-vous sur Hellocoton !