mardi 23 août 2016

Tarte poires chocolat

Pour la première fois depuis quelques années, j'ai pu passer début août quinze jours de vacances dans notre maison de famille (il est bien loin le temps où j'y passais les deux mois d'été...) et je me réjouissais d'avance de pouvoir sacrifier aux traditions familiales : farniente dans le jardin, baignades dans la rivière toute proche, cueillette de prunes et de mûres pour confitures, tartes et tutti quanti. Car si j'aime innover en cuisine, je ne suis pas contre un peu de simplicité et de tradition non plus! Voici que je me faisais déjà une joie de pouvoir cuisiner (et déguster) tartes aux mirabelles, quetsches et autre mûres sauvages, d'autant que je les voyais mûrir à vu d’œil dans mon petit coin d'Allemagne. Mais las, cette année dans mon cher Jura, point de fruits sur les arbres, point de baies sur les ronces! Pour assouvir mes envies de pâtisserie fruitée, j'ai donc dû me "rabattre" sur de banales poires... D'où le chocolat de cette recette : il fallait bien cela pour me consoler!


Pour 6 personnes :
Pour la pâte :
  • 200 g de farine
  • 1 belle c. à s. de purée de noisette
  • 1 c. à s. d'huile de coco
  • 2 c. à s. de sucre intégral
Pour la garniture :
  • 50 g de chocolat 
  • 3 belles poires
  • 1 fève tonka (facultatif)
Préparer la pâte : Dans un saladier, mélanger la farine et le sucre. Ajouter la purée de noisette et l'huile de coco. Travailler du bout des doigts pour obtenir un sable. Mouiller avec un peu d'eau pour obtenir une boule de pâte.
Laisser reposer au frais au moins 30 minutes.
Faire cuire la pâte à blanc : Etaler la pâte à tarte et en garnir un moule à tarte d'une vingtaine de centimètre de diamètre. Piquer à la fourchette. Couvrir d'une feuille anti-adhésive et lester de petits cailloux ou de billes en céramique. Faire cuire une vingtaine de minutes à 180°C. Enlever la feuille et les cailloux, et faire cuire encore 10 minutes. La pâte doit être parfaitement cuite.
Préparer la garniture : Placer les poires entières dans une casserole et recouvrir d'eau. Placer sur le feu et faire cuire une dizaine de minutes à partir de l'ébullition.
Faire fondre le chocolat au bain-marie et l'étaler sur le fond de tarte. Placer au frais pour le faire refroidir.
Pendant ce temps, couper les poires en fines lamelles. Une fois le chocolat durci, disposer les lamelles de poires sur le fond de tarte chocolaté.
Râper la fève tonka par dessus.

PS: Heureusement, rassurez-vous, de retour en Allemagne, je me suis jetée sur les derniers abricots (car oui, à Mayence, on cultive des abricots de plein champs) et les prunes qui garnissent les étals du marché!
Rendez-vous sur Hellocoton !

samedi 20 août 2016

Biscuits au champagne

Je n'avais pas prévu de partager avec vous cette recette, improvisée pour finir des restes de champagne, mais mes goûteurs attitrés (alias Mutter und Vater) m'ont tanné pour que je la publie sur mon blog. En effet, ce qui n´était qu´une petite recette bricolée pour écouler cette demi bouteille de champagne éventée, reste de la fête d´anniversaire de ma soeur (comme vous pouvez le constater, nous sommes de grands buveurs dans ma famille!!) s´est révélé assez réussie. Si on ne reconnait pas vraiment l´arôme du champagne, on sent indéniablement un petit goût de vin blanc qui n´est pas sans me rappeler les colamriennes, biscuits traditionels dans ma famille, que personne ne réussissait aussi bien que ma grande-tante (c´est pas faute d´avoir essayé pourtant). C´est donc un petit goût d´enfance, mais une texture toute particulière, alvéolée et légère en bouche. Des biscuits parfaits pour accompagner le café ou un petite salade de fruits.


Pour une vingtaine de biscuits

  • 225 g de farine
  • 100 g de beurre à température ambiante*
  • 80 g de sucre blond
  • 10 cl de champagne
  • 1 sachet de levure chimique (11 g)
* Pour version végane, remplacer par de la margarine végétal ou un mélange de purée d´amande blanche et d´huile.

Dans un saladier, mélanger la farine, le sucre et la levure.
Ajouter le beurre en parcelles et travailler du bouts des doigts pour obtenir un sable.
Mouiller avec le champagne et mélanger pour obtenir une boule de pâte. Laisser reposer au frais au moins 30 minutes.
Préchauffer le four à 200°C.
Etaler la pâte sur le plan de travail fariné sur une épaisseur d'environ 5 mm. Découper des biscuits à l'emporte-pièce et les placer sur une plaque à pâtisserie recouverte d'une feuille anti-adhésive.
Enfourner pour une quinzaine de minutes, le temps que les biscuits soient bien dorés.
Laisser refroidir sur une grille.
Rendez-vous sur Hellocoton !

lundi 8 août 2016

Barres de céréales choco-pruneaux

Ou plutôt devrais-je dire céréales en barres, car elles ont un vrai goût de céréales contrairement aux barres de céréales industrielles qui n'ont de céréales que le nom. Ces barres sont en fait une commande expresse de ma sœur, qui partait en rando pour plusieurs jours. Comme moi, elle a été pour le moins échaudée par les barres de céréales parfum pomme ou fruits rouges, ultra sucrées et toutes collantes qui ont bercés nos séjours au ski. En réaction sûrement, ces barres sont peu sucrées et peu grasses, et bourrées de sucres complexes et de bonnes choses. Avec elles, vous ne risquez certainement pas l'hypoglycémie réactionnelle qui vous guette lorsque vous croquez dans ces barres que les industriels osent nommer de céréales. Là, elles vous apportent vraiment de l'énergie. Et si vous n'êtes pas en randonnée, je vous conseille de les tremper dans un peu de lait végétal, elles n'en sont que meilleures (et oui, j'en ai piqué une ou deux à ma sœur avant qu'elle ne parte, mais il fallait bien que je me rémunère non?).
Pour une douzaine de barres :
  • 200 g de flocons d’avoine (petits) ou mélange de flocons
  • Une dizaine de pruneaux
  • 20 g de chocolat
  • 1 poignée d'amandes
  • 2 à 3 c. à s. de sirop d’agave
  • 1 belle c. à s. de purée d’amandes
  • 1 belle c. à s. d’huile de coco
  • Env. 10 cl de lait végétal ou d'eau
Placer les flocons d’avoine dans un saladier.
Couper les pruneaux en petits morceaux et hacher grossièrement le chocolat au couteau. Ajouter pruneaux, chocolat et amandes aux flocons d’avoine.
Dans un petit bol, mélanger la purée d’amandes, l’huile de coco molle mais pas fondue et le sirop d’agave.
Verser sur le mélange de flocons et mélanger bien. Ajouter l’eau ou le lait végétal petit à petit jusqu’à obtenir une pâte qui tienne ensemble.
Couvrir une plaque à pâtisserie d’une feuille anti-adhésive et verser la préparation. Tasser pour former un rectangle d’un bon centimètre d’épaisseur (on peut aussi faire ceci dans un plat à four rectangulaire ou carré).
Placer dans le four et faire cuire une trentaine de minutes à 200°C.
Sortir la plaque du four et découper des barres à l’aide d’un couteau bien aiguisé (si vous utilisez une feuille anti-adhésive, attention à ne pas la couper !).
Remettre les barres sur une plaque de four et faire cuire encore une vingtaine de minutes. Retourner les barres puis les laisser dans le four éteint pour qu’elles sèchent.

Variante : A la place des flocons de céréales, on peut partir d'un mélange de muesli tout prêt et bien sûr varier à l'infini les garnitures : raisins secs, cubes d'abricots secs, noix de cajou, noisettes, petits morceaux de gingembre confit, noix de coco,....
Rendez-vous sur Hellocoton !

mardi 19 juillet 2016

Soupe crue courgette avocat basilic

Une chaleur étouffante, un emploi du temps rempli à craquer, des projets dans tous les sens... Autant de raisons pour cette petite improvisation de soupe crue, une première chez moi. L'avocat apporte l'onctuosité, le pamplemousse et le basilic la fraicheur... Pour un repas complet mais express, on peut  l'accompagner de pain intégral, ou d'un steak végétal et il restera même de la place pour un bon dessert (pourquoi pas une crème glacée???).



Pour 1 personne :
  • 1/2 avocat
  • 1 belle courgette 
  • 1/2 pamplemousse
  • 1 belle poignée de feuilles de basilic
  • sel
  • ev. piment en poudre ou Tabasco

Peler le pamplemousse à vif et recueillir le jus. Détacher les suprêmes.
Dans le bol d'un mixer, mettre le demi avocat, la courgette coupée en petits dés, le jus du pamplemousse ainsi que un ou deux quartiers du fruit, le basilic émincé en en réservant quelques feuilles et un peu de sel. Mixer le tout jusqu'à obtenir une texture lisse. Ajouter un peu de piment ou de Tabasco et mélanger à nouveau.
Ajuster éventuellement la consistance en ajoutant un peu d'eau, selon que vous aimez la soupe veloutée ou liquide.
Verser la soupe dans un bol, parsemer du basilic restant et déguster avec le reste du pamplemousse.

Variante 1 : Si vous n'avez pas de pamplemousse, utiliser à la place du jus de citron.

Variante 2 : On peut remplacer le basilic par une belle cuillère à soupe d'algues séchées. Dans ce cas, oublier le piment, mais saupoudrer le dessus de la soupe de spiruline.
Rendez-vous sur Hellocoton !

dimanche 17 juillet 2016

Biscuits citron basilic

Le citron est un ingrédient de base chez moi, un de ces ingrédients que je m'efforce d'avoir toujours sous la main. C'est pourquoi je les achète le plus souvent par lot de quatre ou cinq (surtout qu'ils sont moins chers ainsi). Et d'habitude, cela ne pose pas de problème, ils attendent bien tranquillement sur le plan de travail que vienne leur tour d'être zestés, pressés,... Mais cette fois-ci, j'ai du tomber sur un lot particulièrement mauvais, car au bout de quelques jours, ce n'est pas un ni deux, mais presque trois de mes précieux citrons qui se sont couverts d'une (peu) gracieuse pourriture bleue. Ne voulant tout de même pas gâcher ces précieux citrons, je me suis mise en quête d'une recette n'utilisant que l'intérieur de ces agrumes. Après avoir (longuement) hésité entre un curd, une confiture ou un cake, je me suis finalement décidée pour ces petits biscuits tout simples.



Pour une dizaine de biscuits :
  • 175 g de farine semi-complète
  • 50 à 75 g de sucre (selon l'aicidité des citrons et votre appétance pour le sucré)
  • 2 belles c. à s. d'huile de coco
  • une poignée de belles feuilles de basilic (ici 5-6 grosses feuilles)
  • 1 c. à c. de poudre à lever
  • 2 à 3 citrons fatigués selon la grosseur
  • 25 à 50 g de sucre glace
Éplucher les citrons en enlevant aussi la partie blanche. Si la peau est encore belle, la mettre de coté pour s'en servir dans des marinades ou pour parfumer de l'eau, du thé....
Mixer la chair des citrons (penser à enlever les éventuels pépins) avec 1 cm de zeste et le sucre.
Laver puis ciseler le basilic, l'ajouter la à chair de citron et mixer de nouveau rapidement pour bien mélanger.
Dans un saladier, mélanger la farine et la levure. Ajouter l'huile de coco puis travailler à la main pour obtenir un sable.
Verser au milieu les 2/3 du mélange citron-sucre-basilic. Mélanger à la main pour former une pâte qui se tienne. Au besoin, rajouter un peu de mélange au citron.
Façonner un boudin d'environ 4 cm de diamètre avec la pâte, l'envelopper dans un torchon propre et la laisser reposer au réfrigérateur au minimum une heure. La pâte doit être assez dure.
Sortir la pâte du réfrigérateur et découper des rondelles d'environ 0,5 cm d'épaisseur. Placer les biscuits sur une plaque de four recouverte de papier anti-adhésif.
Faire cuire une dizaine de minutes à 180°C. Les biscuits doivent être légèrement dorés.
Laisser les biscuits refroidir sur une grille et préparer le glaçage.
Incorporer graduellement le sucre glace tamisé au reste du mélange citron-basilic jusqu'à obtenir une consistance qui nappe la cuillère.
Étaler le glaçage sur les biscuits, laisser sécher sur une grille.

Rendez-vous sur Hellocoton !

lundi 20 juin 2016

Gâteau fondant au chocolat et aux griottes

Ceux qui me connaissent vous le dirons, je suis loin d'être une chocolaholic. Pourtant, ces derniers temps, j'ai été prise d'une envie de gâteau au chocolat tenace (un manque de magnésium peut-être?). Mais attention, pas n'importe quel gâteau au chocolat, un gâteau au chocolat bien fondant, avec une dose de fruits rouges au milieu... Mission réussie avec ce gâteau fourré aux griottes. Comme nous ne sommes pas encore au temps es cerises, j'ai utilisé des griottes en conserve, mais en saison, je ne manquerai pas de réessayer avec des fruits frais. D'ailleurs, si elles ne venaient pas de l'autre bout du monde, j'aurais bien tenté ce gâteau avec des framboises....je suis sûre que cela doit être pas mal non plus!
Une fois n'est pas coutume, j'ai réalisé ici un glacage. Ce dernier apporte un moelleux en plus, c'est pourquoi, pour un gâteau vraiment fondant, je vous déconseille de vous en passer.


Rendez-vous sur Hellocoton !

mercredi 15 juin 2016

Salade croquante de quinoa, radis, abricots secs et curry

Si le quinoa est une (pseudo)-céréale que j'affectionne, elle ne s'invite pas souvent à ma table étant donné son prix. Un kilo de quinoa, ça coûte bien deux fois celui d'un kilo de riz (c'est peut-être d'ailleurs pour cela que l'on trouve rarement le quinoa en paquet de 1kg?)!!! Heureusement j'ai la chance à Mayence d'avoir un magasin qui vend des produits en vrac (une rareté en Allemagne), Unverpackt Mainz. Cela me permet de m'offrir de temps en temps le luxe d'une portion de quinoa. Comme je n'en achète qu'un petit peu, cela ne fait pas de trou dans le porte-monnaie! Mais du coup, je réfléchi à deux fois avant de le cuisiner. Cette salade s'inspire en fait d'une salade que j'avais acheté l'année dernière chez Monoprix, l'une des (très très) rares fois où je ne m'étais pas préparé de lunch-box. Malgré le quinoa pas tout à fait assez cuit  (faut pas trop en demander non plus), j'avais beaucoup aimé son association avec l'abricot et le curry. Du coup, j'ai (re)tenté l'expérience et bien que ma salade ne ressemble plus que de très loin à celle dont je me suis inspirée, je suis assez contente du résultat!
Cette salade est parfaite pour emporter au bureau ou lors des piques-niques pour changer du sempiternel taboulé (surtout si vous faites la version spécial fauchés).
 Pour 1 personne :
  • 60 g de quinoa
  • 2 à 3 abricots secs
  • 1/2 pomme acidulée
  • 4 gros radis roses
  • quelques amandes (facultatif)
  • 1 c. à c. d'huile d'olive
  • 1 c. à c. de jus de citron
  • 1/2 c. à c. de moutarde
  • 1/2 c. à c. de curry (à adapter selon la force de votre curry)
Faire cuire le quinoa : le placer dans une casserole avec deux fois et demi son volume d'eau. Couvrir, porter à ébullition et faire cuire entre 10 et 15 minutes, que les grains soient translucides.
Pendant ce temps, mettre les abricots secs à tremper dans un peu d'eau.
Rafraichir le quinoa.
Couper la pomme et le chou-rave en petits bâtonnets. Couper deux abricots en petits dés.
Préparer la sauce : mixer ensemble le dernier abricot, la moutarde; l'huile, le jus de citron et le curry. Ajouter éventuellement un peu d'eau de trempage des abricots pour obtenir une texture fluide.
Mélanger le quinoa avec les bâtonnets de pomme, de chou-rave et d'abricot sec. Ajouter les amandes puis verser la sauce et bien mélanger pour imprégner la salade.
Laisser reposer au moins 30 minutes. Servir frais.

Variante spécial fauchés : Remplacer le quinoa par de la semoule. Dans ce cas, réhydrater directement les dés d'abricots secs avec la semoule.

Variante estivale : Remplacer les abricots secs par des frais.

Rendez-vous sur Hellocoton !